BFMTV

Marseille: un singe errant très agressif tasé par la police

Un singe magot errant très agressif a été neutralisé mardi à Marseille. (Photo d'illustration)

Un singe magot errant très agressif a été neutralisé mardi à Marseille. (Photo d'illustration) - AFP

Fin de cavale pour un singe magot errant, qui avait terrorisé pendant des semaines les habitants des quartiers Nord de Marseille. Mardi, une policière a fini par neutraliser l'animal qui avait légèrement blessé des enfants.

Un singe magot errant a terrorisé les habitants des quartiers Nord de Marseille pendant des semaines. L'animal, très agressif, a fini par être neutralisé mardi par les forces de l'ordre, selon les informations de La Provence.

"Le Taser, un moindre mal"

Après une longue traque, l'animal a fini par être attrapé par une policière qui, après avoir été mordue, a dû utiliser son pistolet électrique Taser.

"C'est un moindre mal, on voulait faire le maximum pour ne pas avoir à le tuer", a confié un commissaire au quotidien régional.

Depuis plusieurs semaines, la bête de 80 centimètres de hauteur rôdait dans le 16e arrondissement de Marseille, blessant légèrement des enfants de la cité de la Castellane. A plusieurs reprises, le macaque a pénétré dans des établissements scolaires - une école et un collège - et s'en est pris aux élèves.

L'animal aurait été maltraité

Les habitants effrayés multipliaient les appels paniqués au 17 pour signaler la présence de l'animal, mais à chaque fois, le singe avait le temps de fuir avant l'arrivée des agents.

Originaire d'Afrique du nord, le singe magot, ou Macaque de Barbarie, n'est pas particulièrement agressif dans son environnement naturel.

Mais il semblerait que le fugitif a été abandonné, "maltraité, et mal nourri, notamment à base de Kinder" par certains "jeunes de la cité". "C'est peut-être cela qui a fait qu'il est devenu agressif", a déclaré un enquêteur à La Provence.

Une enquête judiciaire pour "détention illégale d'animal sauvage" a été ouverte. La police a perquisitionné le domicile d'un homme qu'elle soupçonnait être le propriétaire de l'animal, mais cette intervention "n'a pas pu confirmer (les) doutes" des enquêteurs, a expliqué un policier au journal local. Pendant ce temps, une rumeur prend de plus en plus d'ampleur dans le quartier: il y aurait plusieurs singes errants dans la Castellane.

Caroline Piquet