BFMTV

Marseille: le buraliste a agi "en légitime défense"

Le buraliste de ce bar-tabac a ouvert le feu lundi matin, sur un jeune homme qui s'apprêtait à le braquer.

Le buraliste de ce bar-tabac a ouvert le feu lundi matin, sur un jeune homme qui s'apprêtait à le braquer. - -

Aucune poursuite n'est "envisagée pour l'instant" contre le buraliste qui a blessé un braqueur lundi matin avec un fusil à pompe, a indiqué le procureur de la République de Marseille.

Le buraliste de Marseille qui a blessé un braqueur a été relâché lundi soir. "Les conditions de la légitime défense semblent réunies", après qu'un buraliste a blessé un braqueur lundi matin, a indiqué le procureur de la République de Marseille, Brice Robin, lors d'une conférence de presse, ce lundi soir.

Le buraliste avait tiré, tôt ce lundi, sur un jeune homme de 17 ans, avec un fusil à pompe, le blessant à la jambe. Aucune poursuite n'est "envisagée pour l'instant" contre le buraliste, a également souligné le procureur.

Armes de poing

"Le gérant pouvait se croire sérieusement et réellement menacé par trois individus munis d'armes de poing pour deux, et d'un fusil à pompe calibre 12 pour l'autre, qu'il a été braqué par ces individus, qui ont tenté de casser cette porte vitrée. Il a tiré, se sentant menacé et sentant également les clients de l'établissement menacés par ces trois braqueurs", a précisé le procureur.

Revenant sur le les circonstances du braquage, Brice Robin a détaillé: "vers 6H50, un bar-tabac a fait l'objet d'une tentative de vol à main armée, vraisemblablement par quatre individus, un étant resté dans le véhicule", a raconté le procureur.

"Devant l'arrivée de ces trois individus armés" d'un fusil à pompe et d'armes de poing, le "gérant de fait" de l'établissement, oncle du gérant de droit, "a eu le réflexe de fermer une porte vitrée munie d'une gâche automatique installée lors d'un précédent braquage" le 13 août dernier, a-t-il précisé.

Fracture du fémur

Après avoir braqué le gérant et les clients présents, les braqueurs "ont tenté de casser cette porte vitrée (...), ce qui a conduit le gérant à s'armer d'un fusil à pompe et à faire feu à deux reprises en direction des trois auteurs. Le gérant, devant cette menace de trois individus armés a fait feu à deux reprises en direction des trois malfaiteurs. Un des malfaiteurs a été blessé à la cuisse, il est actuellement au bloc opératoire, vraisemblablement suite à une fracture du fémur. Les deux autres ont pris la fuite, ramassant l'arme, le fusil à pompe que détenait la victime, et faisant tomber une munition de calibre 12".

Le jeune braqueur blessé, âgé de 17 ans et connu des services de police, a été placé en garde à vue, qui devrait être prolongée dans la soirée. Les trois autres individus en fuite n'ont pas encore été identifiés.

M.R. avec AFP