BFMTV

Manifestations "sécurité globale": 95 interpellations en France, 67 policiers et gendarmes blessés

Des manifestants à Paris, le 5 décembre 2020.

Des manifestants à Paris, le 5 décembre 2020. - ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

A Paris mais aussi à Lyon, Dijon ou encore Nantes, des violences ont émaillé les manifestations. Au total, 95 personnes ont été interpellées.

Dès le départ du cortège, la manifestation parisienne contre le projet de loi "sécurité globale" a été mouvementée. A peine une heure après s'être mis en marche depuis la porte des Lilas, les quelque 5000 manifestants, d'après les chiffres du ministère de l'Intérieur, ont été perturbés par 400 à 500 casseurs présents dans leurs rangs, empêchant même certains de rejoindre le point de chute, place de la République.

Entre les voitures incendiées, le mobilier urbain saccagé et les vitrines endommagées, un manifestant a été grièvement blessé à la main, un autre a été touché au front et un journaliste à la jambe. Du côté des forces de l'ordre - présentes en nombre pour encadrer la manifestation - 67 policiers et gendarmes ont été blessés, et un pompier a reçu des projectiles.

Ces comportements violents ont donné lieu à 95 interpellations dans toute la France. Près de 90 rassemblements étaient programmés en France et 52.350 personnes ont répondu à l'appel dans toute la France, toujours selon le décompte de l'Intérieur. Des incidents ont également été signalés à Lyon, Dijon ou encore à Nantes, où cinq membres des forces de l'ordre ont été blessés, dont l'un par un cocktail Molotov, d'après la préfecture de Loire-Atlantique.

Alexandra Gonzalez avec Ambre Lepoivre