BFMTV

Manif contre le mariage gay : Civitas va porter plainte contre les Femen

Une féministe opposante à la manifestation de Civitas

Une féministe opposante à la manifestation de Civitas - -

Civitas va porter plainte "pour violences en réunion et avec armes" contre l'association féministe.

Civitas vs. Femen, acte II. L'Institut Civitas, organisateur d'une manifestation dimanche à Paris contre le mariage homosexuel, a annoncé mardi son intention de porter plainte contre les militantes du mouvement féministe Femen, notamment pour "violences en réunion et avec armes" et "violences et voies de fait".

Les médias également mis en cause par Civitas

Civitas met également en cause le traitement médiatique de cette manifestation. Alain Escada, président de Civitas, proche des catholiques intégristes, s'insurge ainsi dans un communiqué de presse contre la "désinformation institutionnelle sur les dérapages en marge de la manifestation de Civitas, alors que près de 20.000 personnes de tous horizons ont manifesté dans le calme, la sérénité et la bonne humeur".

Selon la journaliste et essayiste Caroline Fourest, "une dizaine de militantes des Femen avaient décidé de faire une protestation pacifique et drôle, d'arriver habillées en nonnes avec des slogans humoristiques, et quand elles se sont avancées vers les manifestants, des types les ont pris en chasse, déchaînés".

Des interpellations

Un photographe de l'AFP a rapporté que des photographes ont également été "molestés".

Les incidents s'étaient déroulés au début de la manifestation rassemblant 9.000 personnes, selon la police, qui avait procédé à cinq interpellations parmi les agresseurs des militantes féministes.