BFMTV

Lyon: la ville et le parquet expérimentent un nouveau dispositif contre la petite délinquance et les incivilités

La justice (illustration).

La justice (illustration). - -

Les personnes reconnues coupables de dépôt d’ordures, de tapage ou encore de détention ou commercialisation de chiens dangereux pourront être convoquées devant un représentant de la ville et verser une contribution à des associations de victimes.

La petite délinquance et les incivilités sont dans le viseur de la municipalité de Lyon. La ville a annoncé ce jeudi que la mairie du 8e arrondissement lancait l'expérimentation d'un nouveau protocole, prévoyant une implication des élus et une plus grande considération des victimes.

"Désormais, toute personne reconnue coupable d’infractions contraventionnelles de type: dépôt d’ordures, tapage, détention et/ou commercialisation de chiens dangereux pourra se voir convoquée rapidement devant un délégué du procureur et le maire d’arrondissement ou son représentant", indique-t-elle dans un communiqué.

Ce dispositif prévoit une convocation du délinquant "remise par les services de police le jour même", suivie d'une audience au sein d'une Maison de justice et du droit "sous 15 jours".

"Une contribution citoyenne"

Il a déjà été expérimenté à Vaulx-en-Velin, Bron et Villeurbanne, est-il précisé. Mais à Lyon, il implique également "une contribution citoyenne".

"En cas d’alternative aux poursuites, cette contribution pouvant aller de 100€ à 3000€, et dont le montant est fixé par le Procureur de la République selon la gravité des faits et des ressources de l’auteur de l’infraction, devra être versée à une association d’aide aux victimes agréée par le ministère de la Justice", développe la ville.

Avec ce système, la municipalité espère ainsi lutter mais aussi prévenir la petite délinquance et les incivilités.

Florian Bouhot Journaliste BFM Régions