BFMTV

Lyon: des menaces de mort contre Sylvaine Landrivon, symboliquement candidate à un poste d'évêque

La Lyonnaise, qui souhaite que les femmes puissent accéder à des fonctions épiscopales, jusqu'ici réservées aux hommes, a reçu une lettre de menaces à son domicile.

Sylvaine Landrivon a reçu des menaces de mort. La Lyonnaise qui veut "faire bouger les lignes" dans l'église catholique en candidatant symboliquement à une fonction épiscopale a reçu lundi à son domicile une lettre de menace de mort, révèle le collectif "Toutes apôtres!" dont elle fait partie. La lettre "aux propos confus", s'adresse à "notre nouvel évêque".

"Nous attendons avec impatience votre prochaine réforme, voir (sic) votre prochain Concile, écrit l'auteur du courrier. L'Eglise compte sur vous. Mais dépêchez-vous, car la mort risque de vous surprendre."

"Un clivage entre tradition et modernité"

La destinataire de la lettre, Sylvaine Landrivon, s'est rendue à la gendarmerie et a déposé plainte pour "menace de mort matérialisée par écrit", précise "Toutes apôtres!". Et le collectif d'ajouter qu'il "condamne fermement cet acte".

"Les 7 candidates et le bureau de 'Toutes apôtres!', dont Anne Soupa (candidate à l'archevêché de Lyon, ndlr), ont ressenti cette menace comme adressée à chacune d'entre elles", poursuivent-elles.

Si les membres du collectif se réjouissent d'avoir reçu de nombreux messages de soutien, elles estiment que ce "geste nous rappelle que l'égalité femmes-hommes reste le marqueur d'un clivage entre tradition et modernité, entre droits humains et patriarcat".

Florian Bouhot Journaliste BFM Régions