BFMTV

Loire: alerte à la rage après la mort d'un chien

Dans une petite commune de la Loire, un chien est mort dans la nuit de dimanche à lundi, après avoir contracté la rage en Algérie. La préfecture appelle toutes les personnes ayant été en contact avec l'animal à se faire connaître.

Un avis de recherche a été lancé par les autorités au Chambon-Feugerolles, dans le département de la Loire, après la mort d'un chien non vacciné qui avait attrapé la rage en Algérie. Dix-neuf personnes ont été en contact avec l'animal, et trois d'entre elles manquent encore à l'appel. La préfecture les invite à se manifester au plus vite, car la maladie est mortelle.

Mort au retour d'Algérie

L’affichette appelant ces personnes à se faire connaître est placardée dans tous les lieux publics autour d'un square du Chambon-Feugerolles, où le propriétaire du chien réside. L’animal s’appelle Sultan, un bull terrier de six mois, qui a attrapé la rage en Algérie.

Non vacciné contre la maladie, il est mort à son retour, dans la nuit du 17 au 18 mai dernier. Auparavant. Le chien a mordu un parent de son maitre, ainsi que le chien d’un voisin.

Seize personnes prises en charge

Au total, 19 personnes ont été en contact avec l’animal. Seize d’entre elles ont été prise en charge par le centre antirabique. La préfecture recherche les trois individus manquant, appelés à se manifester au plus vite. 

Ce genre de cas est extrêmement rare en France, reconnue indemne de la maladie en 2001. Le dernier cas recensé remonte à 2013, dans le Val -d’Oise. Il concernait un chaton, lui aussi de retour d’un voyage au Maghreb où la maladie n’est pas éradiquée.

Au Chambon-Feugerolles, une opération de capture de chats errants est en cours. Les chiens, eux, doivent être tenus en laisse, et munis d’une muselière.

A.S. avec Antoine Delcourt et Florine Constant