BFMTV

« Les radars, une punition collective insupportable ! »

L'ancien pilote français de rallyes, Bernard Darniche, porte-parole de "Citoyens de la route", est scandalisé par les mesures prises mercredi par le gouvernement en matière de sécurité routière.

L'ancien pilote français de rallyes, Bernard Darniche, porte-parole de "Citoyens de la route", est scandalisé par les mesures prises mercredi par le gouvernement en matière de sécurité routière. - -

Pour l’ancien pilote de rallyes Bernard Darniche, les mesures annoncées mercredi par le gouvernement pour réduire le nombre de tués sur la route sont purement scandaleuses. Selon lui, l’Etat ment à l’automobiliste, l’infantilise et le sanctionne injustement. Coup de gueule sur RMC.

Mille nouveaux radars automatiques, plus de panneaux indicateurs pour les signaler, renforcement de certaines sanctions… Autant de mesures, annoncées mercredi par le gouvernement pour renforcer la sécurité routière, qui scandalisent le porte-parole de l’association Les citoyens de la route. Pour Bernard Darniche, on fait des automobilistes des coupables alors qu’ils sont victimes.

« On nous fait croire que les radars ont diminué le nombre de victimes de la route... C'est faux ! »

« On fait croire à tout le monde que c’est l’apparition des radars automatiques qui a fait diminuer le nombre de victimes de la route il y a quelques années », dit-il sur RMC. « C’est faux. Les infrastructures protègent mieux les gens qui les utilisent. Les constructeurs ont fait eux aussi de gros progrès sur la sécurité. Donc la baisse du nombre d’accidents – dans toute l’Europe d’ailleurs – a été mécanique. De plus, à force de mettre la culpabilité sur l’automobiliste, le nombre de kilomètres parcourus par individu est tombé. Donc il y a moins d’accidents pour cette raison aussi. On veut encore et toujours infantiliser les citoyens, les rendre coupables de tous les mots de la Terre sans leur proposer de solutions à leur demande de mobilité et à leurs obligations. On les pousse à prendre les deux-roues par exemple. Or on le voit, la courbe est en train d’exploser au niveau de l’accidentologie ».

« 9 millions de points de permis retirés »

« Ce ne sont pas les radars qui vont retirer les conducteurs dangereux de la circulation, c’est la création d’une vraie police de la route. Rendez-vous compte, il y a eu 9 millions de points de permis retirés en 8 ou 9 ans. Moi j’appelle ça une punition collective insupportable ! ». Réagissant à la prochaine suppression des panneaux indicateurs, Bernard Darniche estime que « le contrat de départ, ce qui a fait qu’on a rendu acceptable l’installation de ces radars, c’était qu’ils étaient signalés pour ne pas piéger les gens. Or, dire aujourd’hui aux gens qui sont sous l’inquisition policière tous les jours, qu’on leur a menti, ça les touche au plus profond ».

Plus de morts dans des accidents domestiques que sur la route

L'ancien pilote relativise également les statistiques de la mortalité routière. « Moi je dis clairement que c’est sur la route qu’il y a le moins de risques d’avoir un accident. Vous rentrez dans un l’hôpital ? Les erreurs médicales ou maladies nosocomiales font 10.000 morts par an en France. Il y a aussi 20.000 morts en bricolant chez soi ou après des accidents domestiques. Et, le pire de tout, l’usage trop important du diesel encouragé par Bercy engendre une catastrophe en matière de santé publique de même nature que l’amiante. Le diesel, c’est un poison violent; or 75% des voitures qui roulent en France roulent au gasoil. Et là ça ne choque personne ».

La Rédaction