BFMTV

Les gendarmes appelés à lever le pied ?

-

- - -

Se méfier de certaines déclarations de vol de portables, fermer les yeux sur la détention de quelques grammes de cannabis... Selon Le Monde, deux notes internes de la Gendarmerie demandent aux forces de l'ordre de lever le pied sur certains faits.

Selon Le Monde, les deux documents ont été rédigés par le patron de la Gendarmerie nationale le 15 septembre dernier. Le général Jacques Mignaux y demande à ses hommes d'accentuer leur vigilance concernant certains délits, quitte à faire montre d'une certaine tolérance.

Dissuader certaines victimes de porter plainte

Ainsi, il est demandé aux gendarmes de se montrer prudents envers les plaintes pour vol de téléphone portable. Selon les notes, certaines victimes auraient tendance à y ajouter une touche de violence imaginaire afin d'être dédommagées par leur assurance ou leur opérateur. Jacques Mignaux demande à ce que seuls les faits pour lesquels les violences sont manifestement avérées fassent l'objet d'une plainte formelle. Il est par ailleurs suggéré aux gendarmes de lever le pied sur les plaintes, lorsque celles-ci concernent un vol de carte bancaire. Il est rappelé que la plainte ne doit pas être la règle, mais demeurer l'exception.

Inutile d'interpeller le détenteur de quelques grammes de cannabis

Peut-être plus surprenant encore, la direction de la Gendarmerie nationale préconise également une moins grande sévérité concernant la détention de drogue « douce ». Inutile d'interpeller une personne arrêtée en possession de quelques grammes de cannabis ou de hachich, est-il écrit. Il est plutôt demandé aux forces de l'ordre de se concentrer sur les trafics, et non sur les consommateurs. Interrogé par Le Monde, le socialiste Jean-Jacques Urvoas estime que ces consignes ont pour but de diminuer artificiellement les chiffres de la délinquance en vue de la présidentielle de 2012.