BFMTV

Le juge Trévidic explique pourquoi il a lancé une chaîne YouTube sur l'antiterrorisme

Marc Trévidic revient sur son expérience au pole antiterrorisme.

Marc Trévidic revient sur son expérience au pole antiterrorisme. - Capture d'écran - YouTube.

Deux mois après la création de sa chaîne YouTube, le magistrat souhaite vulgariser davantage l'antiterrorisme. Il annonce également l'écriture d'un livre sur le sujet.

Recettes de cuisine, tests de jeux vidéo, tutoriels maquillage... et antiterrorisme. Lorsque Marc Trévidic a lancé sa chaîne YouTube en novembre dernier, l'ancien juge d'instruction au tribunal de grande instance de Paris au pôle antiterrorisme avait un objectif: "Traiter en profondeur le sujet" qu'est l'antiterrorisme et ne pas répondre "à une actualité morbide".

Dans un entretien accordé ce vendredi au Parisien, le magistrat revient sur cette démarche qui interroge notamment sur son devoir de réserve.

"Il ne s’agit pas de révéler des secrets, mais de raconter ce qui n’est pas connu. Le secret-défense, par exemple. Il s’agit d’approfondir, de vulgariser", explique l'ancien juge au quotidien. Il précise qu'il ne fera pas de vidéos "sur les affaires en cours" mais ne s'interdira pas de revenir sur certaines affaires déjà jugées. 

5000 abonnés en deux mois

Convaincu par son fils de se lancer sur YouTube, Marc Trévidic voulait une chaîne "sans langue de bois" ni arrière pensée. Retour sur la définition juridique du terrorisme, présentation du conflit entre les Turcs et les Kurdes ou réponse à un internaute... Les sujets y sont traités avec rigueur tout en restant accessible au public de la plateforme. 

"C’est un problème qui dépasse les services de renseignements et qui concerne tout le monde. L’ancienne école, qui veut continuer à garder secret le fonctionnement de l’antiterrorisme [...] m’horripile", répond le magistrat. Qu'en est-il du risque de "révéler des ficelles" à des personnes mal intentionnées? "Malheureusement, les terroristes n'ont pas besoin de moi pour avoir de l'imagination dans la barbarie", commente-t-il.

Depuis novembre, l'ancien juge antiterroriste comptabilise près de 5 000 abonnés sur sa chaîne pour six vidéos seulement. Des chiffres bien faibles en comparaison d'autres grandes chaînes de Youtubeurs français. Reste que le thème de l'antiterrorisme était jusqu'alors quasi-absent de la plateforme de contenus.

Hugues Garnier