BFMTV

Le directeur général de la police nationale, Éric Morvan, prend sa retraite

Éric Morvan à Biarritz lors du G7, le 20 août 2019.

Éric Morvan à Biarritz lors du G7, le 20 août 2019. - IROZ GAIZKA / AFP

Il a annoncé sa décision il y a plusieurs semaines, mais aucune date de départ n'est pour l'heure connue.

Le directeur général de la police national (DGPN), Éric Morvan, a décidé de faire valoir ses droits à la retraite et de quitter ses fonctions, indique l'entourage du ministre de l'Intérieur à BFMTV, confirmant une information du PointLe patron de la police, âgé de 62 ans, a annoncé sa décision il y a plusieurs semaines. Mais pour l'heure, aucune date de départ effectif n'est connue.

D'après l'Agence France-Presse (AFP), ses "raisons tiennent à un choix personnel", a indiqué l'entourage du haut-fonctionnaire, alors que des rumeurs couraient depuis plusieurs semaines. Sous sa houlette, la police a eu affaire à plusieurs attentats jihadistes, mais aussi à la gestion du maintien de l'ordre du mouvement des gilets jaunes, pour lequel la police est critiquée. Les forces de l'ordre ont également subi une vague de suicides dans leurs rangs, avec 59 recensés en 2019.

L'exécutif n'a pas encore arrêté la succession

Au cours de sa carrière, Éric Morvan est notamment passé par la préfecture de police de Paris. Il fut aussi directeur adjoint du cabinet de Bernard Cazeneuve entre avril 2014 et septembre 2016 lorsque ce dernier était ministre de l'Intérieur.

À ce jour, l'identité de son successeur n'est pas connue. Selon l'AFP, sa nomination devrait intervenir rapidement mais le choix de l'exécutif ne serait pas encore arrêté.

Sarah-Lou Cohen avec Clarisse Martin et AFP