BFMTV

Le cardinal Barbarin va devenir aumônier pour le diocèse de Rennes

Des victimes d'une prêtre du diocèse de Lyon reproche au cardinal Barbarin de ne pas avoir dénoncé les faits.

Des victimes d'une prêtre du diocèse de Lyon reproche au cardinal Barbarin de ne pas avoir dénoncé les faits. - AFP

Condamné en première instance pour ses silences sur les agissements d'un ancien prêtre de son diocèse, le prélat avait été relaxé en appel. Il avait démissionné de ses fonctions d'archevêque en mars.

Le cardinal Barbarin a annoncé ce jeudi au micro de la radio RCF Lyon son départ pour le diocèse de Rennes comme aûmonier de la maison-mère des Petites Sœurs des pauvres à Saint-Pern.

"Ma vraie vocation, c'est d'être prêtre", a déclaré Mgr Philippe Barbarin, s'estimant "très heureux" et assurant accueillir "avec joie" un "retour au calme après la tempête". Il a également évoqué pour le futur de possibles missions à l'étranger, notamment au Proche-Orient, confiées par le pape François.

Le prélat relaxé en appel

Le prélat de 69 ans a été condamné lors d'un retentisssant procès en 2019 pour ses silences sur les agissements d'un ancien prêtre de son diocèse, Bernard Preynat, lui-même condamné pour agressions sexuelles sur mineurs.

Mais il a ensuite été relaxé en appel en janvier dernier avant de démissionner de ses fonctions d'archevêque en mars.

L'homme d'Eglise fera ses adieux aux fidèles lyonnais dimanche en célèbrant sa dernière messe à la cathédrale Saint-Jean.

F.B. avec AFP