BFMTV

La police demande à ne pas faire circuler les photos choquantes

-

- - Capture Twitter

Le ministère de l'Intérieur a lancé un appel ce dimanche à ne pas faire circuler de photos de scènes de crimes sur les réseaux sociaux. Plusieurs utilisateurs de Twitter ont notamment diffusé des images très dures.

L'horreur la plus crue, en image, aux yeux de tous. Sur les réseaux sociaux, des utilisateurs ont fait circuler ce dimanche des photographies des lieux attaqués à Paris vendredi 13 novembre. La police nationale a demandé officiellement sur son compte Twitter, de ne pas diffuser d'images des attentats de Paris, "par respect pour les victimes et leurs familles", ont-ils précisé. Un message aussitôt relayé par le ministère de l'Intérieur.

Christiane Taubira appelle aussi à la retenue

De son côté, le ministère de la Justice s'est aussi exprimé par la voix de Christiane Taubira. Sur son compte Twitter, la ministre a aussi appelé au respect. "J'ai appris la diffusion d'images de corps. J'appelle au respect de la dignité des personnes décédées, de leurs familles", a-t-elle partagé.

Un appel qui intervient après la diffusion sur les réseaux sociaux d'au moins une photo qui aurait été prise à l'intérieur du Bataclan, après la tuerie, et sur laquelle on peut voir des corps ensanglantés.

I.V. avec AFP