BFMTV

La fille d'Uderzo veut écarter "les corbeaux" qui gravitent autour de son père

BFMTV

Sylvie Uderzo, la fille unique du dessinateur en conflit avec son père depuis plusieurs années, a assuré mercredi vouloir protéger ses parents "des corbeaux" qui gravitent autour de leur fortune, au travers des différentes actions en justice qu'elle a intentées.

"Ce n'est pas une affaire de gros sous. Je vis très bien, je n'ai aucun souci d'existence. Je suis juste en train de protéger mes parents des corbeaux qui sont autour d'eux", a-t-elle déclaré sur Europe 1, en réaction à la plainte pour "violence psychologique" déposée lundi par son père contre elle et son mari, Bernard de Choisy.

"Les violences psychologiques, je les ai subies en premier. J'ai été éjectée d'une façon malpropre", a estimé Sylvie Uderzo, remerciée en 2007 par les éditions Albert René, en charge des albums d'Astérix conçus après le décès de René Goscinny.

Albert Uderzo a assuré lundi qu'il était seul à avoir pris la décision d'écarter sa fille, s'inquiétant de la mainmise de son gendre sur la société.

Sylvie Uderzo a porté plainte en 2011 contre X pour "abus de faiblesse". Elle assure que certains membres de l'entourage d'Albert, âgé de 86 ans, profitent de son état de santé pour abuser de ses largesses et influer sur la gestion de son oeuvre et de sa fortune.