BFMTV

L'incendie près de Marseille, parmi les plus dévastateurs de ces dernières années

L'incendie qui a touché le nord de Marseille a détruit plus de 3.000 hectares de garrigue

L'incendie qui a touché le nord de Marseille a détruit plus de 3.000 hectares de garrigue - BFMTV

L'incendie qui touche le nord de Marseille a détruit plus de 3.000 hectares de garrigue, faisant de ce feu l'un des plus importants de ces dernières années en France métropolitaine.

3.300 hectares de garrigue ont été détruits au nord de Marseille dans la nuit de mercredi à jeudi. Les incendies qui touchent actuellement les Bouches-du-Rhône sont les plus dévastateurs depuis 2010 et 2003, en France métropolitaine. 

20.000 hectares brûlés en 2003

En 2003 à la fin de l'été, plusieurs incendies d'origine criminelle touchent le massif des Maures, dans le Var. Quatre personnes, dont trois touristes étrangers trouvent la mort et la France fait pour la première fois appel à des renforts étrangers. La forêt de ce massif a été décimée à hauteur de 20% cet été là, avec plus de 20.000 hectares partis en fumée. 

En 2010, trois incendies volontaires simultanés détruisent près de 4.000 hectares au nord-est de Montpellier (Hérault). 

Des incendies sur moins de 1.000 hectares 

En moyenne, les superficies brûlées sont moins importantes. En 2012, 900 hectares sont ravagés par les flammes sur la commune d'Orgon (Bouches-du-Rhône), détruisant garrigues, pinèdes et zones agricoles. 750 hectares de landes et de bruyère sont détruits en 2014, dans le feu d'un camp militaire désaffecté à la limite de la Gironde et des Landes. 

En 2014, 650 hectares de forêt sont brûlés par les flammes non loin de la station balnéaire de Lacanau (Gironde). Toujours dans le même secteur mais en 2011, 410 hectares de végétation ont été détruits. 

La superficie étendue de l'incendie qui a touché le nord de Marseille depuis mercredi soir s'explique par les fortes chaleurs et la sécheresse

La lutte contre les incendies a fait d'importants progrès. En août 1949, un incendie de forêt en Gironde avait tué 82 personnes et ravagé 50.000 hectares.

M.L. avec AFP