BFMTV

L'avocat de Kim Kardashian: elle "est assez perturbée" par certains propos

Le conseil de la star, Jean Veil, a expliqué à BFMTV l'état d'esprit "calme et résolu" dans lequel se trouve Kim Kardashian après l'agression parisienne.

Après l'affaire du vol des bijoux, une vidéo clandestine, Jean Veil, l'avocat de Kim Kardashian, explique, vendredi au micro de BFMTV, que celle-ci est "très calme, mais résolue, dans une affaire qui a été particulièrement violente". "Elle attend de l'enquête qu'on retrouve les gens qui l'ont agressée, qui lui ont volé ses bijoux, en espérant qu'on les retrouvera", précise-t-il. 

La star de la téléréalité américaine avait été victime d'une attaque à main armée début octobre dans l'hôtel particulier du 8e arrondissement qu'elle occupait à Paris. Une attaque commise par des faux policiers, dont un muni d'une arme de poing.

"Des commentaires diffamatoires", selon son avocat

Outre la perte de bijoux évalués à plusieurs millions de dollars, Kim Kardashian doit faire face à des soupçons d'un "coup monté", voire un "coup marketing" que les mauvaises langues disent destiné à faire parler d'elle. La "preuve" de ce manège? Une vidéo clandestine qui la montrerait "étrangement calme".

"Elle est assez perturbée par le fait qu'en même temps qu'elle a été agressée, il y a quelqu'un qui prenait une vidéo et que les commentaires sur la vidéo, au prétexte qu'elle était relativement calme, soutiennent que tout cela ne serait qu'une espèce de canular ou une affaire montée. Ce sont des propos diffamatoires, dont elle ne peut pas tolérer qu'ils persistent", insiste Jean Veil.

Jean Veil ajoute qu'une plainte a été déposée chez le procureur de la République de Paris, dont "[il] suppose" qu'elle sera suivie. Une plainte concernant notamment le site internet Mediatakeout, qui l'accusait d'avoir mis en scène son agression.

"Si elle est convoquée en France, elle viendra"

"D'autant que ce n'est pas simplement elle que l'on voit sur la vidéo mais également les membres des services de police. Je pense qu'eux-mêmes ne sont pas très contents d'avoir été filmés à leur insu", ajoute l'avocat.

Quelques heures après l'agression dont elle a été l'objet, Kim Kardashian avait quitté la France où elle état venue pour assister à la Fashion Week. Pour son conseil, cette distance n'est nullement un obstacle. 

"Si elle est convoquée en France, elle viendra en France, mais les juges ont également la possibilité de se déplacer. Ma cliente voyage beaucoup, elle aura sans doute à venir en France... On verra comment ça se passe."

David Namias