BFMTV

L'affaire Godard classée mais jamais élucidée

-

- - -

Treize ans après les faits, la justice a rendu hier une ordonnance de non-lieu dans l’affaire Godard, une affaire des plus mystérieuses et qui conserve toutes ces zones d’ombres. Le seule hypothèse à exclure, indique le procureur de la République de Saint-Malo, est celle de la disparition de la famille dans un simple accident en mer.

Tout commence le 1er septembre 1999. Le docteur Godard, acupuncteur de 44 ans, loue un voilier, le Nick, à Saint-Malo. Il emmène ses deux enfants, Camille 6 ans et Marius et 4 ans, en croisière. La famille aurait dû rentrer 3 jours plus tard. Mais aucune trace du père ni de ses enfants. Seule l’annexe du bateau sera retrouvée, le 5 septembre. Les recherches sont immédiatement lancées. Très vite, cette disparition devient inquiétante.

Un tibia et un fémur

Les enquêteurs découvrent dès le 8 septembre des traces de sang de l’épouse du médecin normand dans la camionnette et la maison du couple. Le 10 septembre, une information judiciaire est ouverte contre Yves Godard, pour homicide volontaire sur sa femme, puis le 13 septembre un mandat d'arrêt international est lancé.

Au fil des mois puis des années, Divers éléments seront retrouvés sur des plages de Bretagne ou remontés dans les filets des pêcheurs. Un gilet de sauvetage, un sac contenant des affaires du docteur, des cartes de crédit, un morceau de crâne de la petite Camille Godard. Puis un tibia et un fémur, identifiés comme ceux du médecin normand. Au cours de plus d’une décennie d’investigations, des témoins affirment avoir vu le docteur Godard en Afrique du Sud, à Miami, en Guadeloupe.

La thèse du banal accident en mer écartée

Toutes les pistes sont évoquées, de la dispute conjugale, au suicide, ou encore la disparition volontaire de la famille criblée de dettes. Seule la thèse du banal accident en mer est aujourd’hui écartée par la justice. 13 ans après, l’affaire Godard conservera tout son mystère. Les parties civiles ont désormais 10 jours pour faire appel de ce non-lieu.