BFMTV

Jihadisme: un Français condamné à huit ans de prison renonce à être rejugé

BFMTV

Djamel Benhamdi s'est désisté de son appel de sa condamnation pour jihadisme à huit ans de prison du 12 novembre 2014 

La cour d'appel de Paris, qui devait le rejuger lundi, a constaté ce désistement. Sa condamnation est désormais définitive.

Le 1er mars 2013, Djamel Benhamdi, Grenoblois d'origine algérienne, à bout de forces, avait été au devant de militaires français au Mali. Il avait expliqué avoir rallié le pays via l'Algérie pour faire le jihad, mais n'avoir pas adhéré aux conceptions et aux méthodes des groupes islamistes qui combattaient sur place. Il assurait ne jamais avoir combattu.

Lors de son procès devant le tribunal correctionnel de Paris, il était revenu sur ces déclarations faites aux militaires, aux enquêteurs et au juge, affirmant avoir rejoint le Mali pour y prendre des cours de récitation du Coran, mais en aucun cas pour y combattre. Il avait alors expliqué avoir été enlevé par des jihadistes, qui l'auraient retenu durant plusieurs semaines.

Une version qui n'avait pas convaincu les juges de la 16e chambre correctionnelle, qui ont suivi les réquisitions du parquet.

la rédaction avec AFP