BFMTV

Info RMC - Le meurtrier d'Aurélie Fouquet condamné à 20 ans de prison en Algérie

-

- - AFP - Montage BFMTV

Selon nos informations, ce lundi, Fisal Faïd, le frère du braqueur Redoine Faïd, a été condamné en Algérie à 20 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de la policière municipale Aurélie Fouquet. Le parquet avait requis une condamnation à perpétuité alors que Fisal Faïd avait fui en Algérie au lendemain de la fusillade de Villiers-sur-Marne, le 21 mai 2010.

Fisal Faid, le frère du braqueur Rédoine Faid, a été reconnu coupable du meurtre de la policière municipale par un tribunal algérien hier. Aurélie Fouquet avait été tuée le 20 mai 2010 lors d'une fusillade à Villers-sur-Marne. Les 7 semaines du procès français cette année n'avaient pas permis d'identifier le tueur, malgré des peines allant jusqu’à 30 ans de prison. Fisal Faid a été jugé à la demande de la France en Algérie, où il s'était enfui au lendemain de la fusillade. Sa double nationalité l'empêche d'être extradé. Pour la famille d'Aurélie Fouquet, sa condamnation est une satisfaction immense.

Fisal Faid a été formellement reconnu par un témoin présent lors de la fusillade. Cet homme témoignait hier par visioconférence depuis la France, une première dans une affaire criminelle. Il avait déjà identifié Fisal Faid en photo. En voyant son visage hier, avec une image de "très bonne qualité" selon lui, il a affirmé par deux fois: "c'est bien ce monsieur qui a tiré sur la dame". Il se souvient l'avoir vu "relever son bonnet dans la voiture". Aujourd'hui encore, ce témoin que nous avons contacté, se dit "hanté et traumatisé" par les images du meurtre d'Aurélie Fouquet sous ces yeux. "Depuis 2010 je ne travaille pas, je suis totalement angoissé dès que j'entends des pétards, ça a détruit ma vie. J'espère que mon témoignage apportera au moins un peu de paix à la famille." 

Pour la mère d'Aurélie Fouquet, c'est "une immense satisfaction"

Fisal Faid lui a refusé de s'exprimer à l'audience selon la partie civile, affirmant que son procès n'était "pas équitable". Il a toujours clamé son innocence, malgré plusieurs preuves matérielles contre lui: son ADN retrouvé sur les lieux du drame ainsi que sur un sac contenant les armes, sa fuite en Algérie au lendemain de la fusillade, et sa cicatrice pouvant correspondre à la trace d'une balle tirée par les policiers sur l'autoroute A4. Le 20 mai 2010, les braqueurs avaient ouvert le feu depuis l'arrière d'une camionnette blessant plusieurs automobilistes. Un des policiers avait eu le sentiment de "toucher l'un d'eux".

A 46 ans, Fisal Faïd est emprisonné dans la prison de M'Sila, réputée pour ses conditions de détention sont difficiles. Depuis mars 2016, il y purgeait une peine de 10 ans de prison pour trafic de stupéfiant. Peine à laquelle s'ajoute désormais les 20 ans de prison pour le meurtre de la policière municipale. Le parquet avait requis la perpétuité.

Pour la mère d'Aurélie Fouquet, c'est "une immense satisfaction", explique son avocat Laurent-Franck Liénard: "Depuis 6 ans la famille vit avec un point d'interrogation: "Qui a tué Aurélie Fouquet?" Aujourd'hui nous le savons, nous l'avons vu. L'autre satisfaction c'est de savoir qu'on échappe pas à la justice. C'est un signal fort pour les relations France-Algérie aussi. Fisal Faïd a voulu fuir mais il a été poursuivi et il a été condamné. C'est ce qu'attendaient les époux Fouquet depuis très longtemps".

Claire Andrieux (RMC)