BFMTV

Indre-et-Loire: une mère de famille retrouvée morte chez elle, son ex-compagnon en garde à vue

Un véhicule de police.

Un véhicule de police. - AFP

Une mère de trois enfants est morte, chez elle en Indre-et-Loire, touchée par "un coup de fusil dans le thorax". Celle-ci avait déjà porté plainte contre son ex-compagnon pour "menaces et harcèlement".

Une femme a été retrouvée morte, dans la nuit de mardi à mercredi, à son domicile en Indre-et-Loire, et son ex-compagnon a été interpellé et placé en vue, soupçonné de l'avoir "tuée au fusil", rapportent nos confrères de la Nouvelle République

Sarah, serveuse et mère de trois enfants, a "vraisemblablement été tuée au fusil" à son domicile localisé à Maillé, a fait savoir le procureur de la République de Poitiers. Les premiers résultats de l'autopsie montrent qu'elle aurait succombé à une hémorragie après avoir été touchée au thorax, près du coeur, par le tir de fusil.

Un homme déjà condamné

D'après les premiers éléments de l'enquête, révélés par le quotidien local, le couple s'était séparé de manière "très conflictuelle" au printemps dernier. La victime avait d'ailleurs porté plainte en mai 2019 pour "menaces et harcèlement".

Sarah s'était déjà plainte auprès de ses proches du comportement menaçant de son ex à son égard. Fin juin, elle avait posté sur Facebook l'image du "violentomètre", une sorte de baromètre permettant d'évaluer le degré de violence dans le comportement de son conjoint ou de son ex-conjoint, afin d'aider à identifier une relation toxique.

99 victimes de féminicides depuis janvier 2019

L'ancien compagnon de la victime, âgé d'une trentaine d'années, nie les faits. Le procureur affirme néanmoins avoir "des éléments qui permettent de le suspecter fortement." L'homme avait déjà été condamné en 2011 pour des violences sur une femme qui venait de le quitter.

Une enquête a été ouverte pour "assassinat" et "meurtre prémédité". Pas moins de 99 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint depuis le début de l'année 2019, d'après le collectif "Féminicides Par (Ex) Compagnons" qui recense chaque semaine les victimes françaises. Si la culpabilité de son ex venait à être confirmée, la mort de Sarah serait le 98e féminicide depuis janvier dernier. Depuis, une femme a été tuée par son ex-compagnon à Ostwald dans le Bas-Rhin, indique le communiqué.

Jeanne Bulant