BFMTV

Incendie de Notre-Dame: un monument central de l'histoire de France

Notre-Dame-de-Paris a été témoin des grands événements qui ont rythmé l'histoire de France.

Notre-Dame-de-Paris a été témoin des grands événements qui ont rythmé l'histoire de France. - Ludovic Marin - AFP

La cathédrale Notre-Dame-de-Paris a accompagné l'histoire de France depuis sa construction il y a plus de 850 ans.

En grande partie détruite par un violent incendie lundi soir, la structure de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris a pu être sauvée grâce à l'action des pompiers, toujours à pied d'oeuvre après minuit. Au total, 400 d'entre eux ont été mobilisés pour tenter d'éteindre l'incendie qui a ravagé la toiture et provoqué l'effondrement de la flèche. Les flammes étaient encore présentes au milieu de la nuit. 

Au moment de prendre la parole en fin de soirée, Emmanuel Macron a évoqué la cathédrale comme "une part de notre destin français".

Monument central de Paris, la cathédrale est intimement liée à l'histoire de France. Sur le parvis de l'Eglise, encore aujourd'hui, il est possible de voir une trace de cette place particulière. Une petite plaque indique le point kilométrique zéro des routes de France, qui sert de point de référence pour calculer les distances avec les autres villes de l'Hexagone.

Le sacre de Napoléon

Construite il y a plus de 850 ans, la cathédrale a été témoin des grands événements qui ont marqué l'histoire du pays. Dès la fin du XIIIe siècle, la cathédrale encore inachevée, les Parisiens étaient venus veiller le corps du roi Saint Louis, mort à Tunis. En 1752, le roi Henri IV s'était également converti au catholicisme dans ces mêmes murs. 

Immortalisée dans deux célèbres tableaux du peintre David, Le Sacre de Napoléon et La Distribution des aigles, la cathédrale Notre-Dame-de-Paris a ensuite servi de décor le 2 décembre 1804 à la cérémonie religieuse du sacre de Napoléon Ier par le pape Pie VII, suivie de celle du couronnement qui avait duré près de cinq heures. 

Le Sacre de Napoléon, Jacques-Louis David (1808)
Le Sacre de Napoléon, Jacques-Louis David (1808) © Wikimedia Commons

Entre temps, la cathédrale a évolué au gré de la Révolution française. Le monument a été victime de nombreux actes de vandalisme, tandis que sa flèche, aujourd'hui effondrée, a été démontée à l'époque. "Un Culte de la raison" y a même été organisé le 10 novembre 1973.

De Gaulle, Pompidou et Mitterrand

Plus récemment, l'édifice, épargné lors de la Première et la Seconde guerre mondiale, a célébré la Libération de Paris en août 1944. Les cloches avaient longuement sonné pour annoncer la bonne nouvelle. Dès le 26 août, un Magnificat avait été ensuite chanté en présence du général de Gaulle.

C'est dans ces mêmes lieux que le monde politique, arrivé des quatre coins de la planète, était venu rendre un dernier hommage au chef de l'Etat en 1970 lors d'une cérémonie funèbre. 

Le fondateur de la Ve République n'est pas le seul à avoir eu les honneurs de Notre-Dame. La cathédrale a également accueilli les cérémonies religieuses des funérailles de Georges Pompidou et François Mitterrand. Un dernier hommage avait également été rendu à l'abbé Pierre dans les murs de la cathédrale.

L'actualité de ces dernières années a également rythmé la vie de Notre-Dame. En 2015, les cloches avaient sonné le glas au lendemain des attentats de Charlie Hebdo, puis une messe avait été célébrée après les attentats de novembre de la même année. Quelques mois plus tard, les autorités religieuses et de nombreux responsables politiques s'étaient réunis à Notre-Dame pour rendre hommage au père Jacques Hamel, prêtre de Saint-Etienne-du-Rouvray égorgé par deux jihadistes dans son église.

Benjamin Rieth