BFMTV

Incendie de La Rotonde: l'enquête se poursuit, la piste criminelle toujours privilégiée

La terrasse intérieure de La Rotonde après l'incendie, le 18 janvier 2020

La terrasse intérieure de La Rotonde après l'incendie, le 18 janvier 2020 - Aurore Mesenge - AFP

Des produits accélérants ont été retrouvés sur place après le feu, qui a eu lieu samedi matin. Une enquête de voisinage doit avoir lieu et les images de vidéosurveillance seront également observées de près.

Le célèbre restaurant La Rotonde, dans le 6e arrondissement de Paris, a été frappé samedi par un violent incendie. Le feu, qui s'est déclenché aux alentours de 5 heures du matin, a détruit 10 mètres carrés de la brasserie, notamment sur la terrasse fermée de l'établissement. Les flammes ont rapidement été éteintes par les sapeurs-pompiers, qui n'ont eu besoin que d'une seule lance à eau et qui n'ont pas fait évacuer les appartements situés dans l'immeuble de La Rotonde.

Les premiers éléments de l'enquête, confiée à la sûreté territoriale, permettent aux enquêteurs de privilégier la piste criminelle. Les relevés effectués par le laboratoire central de la préfecture de police de Paris ont en effet montré que des accélérants - à savoir des produits combustibles permettant au feu de se propager plus rapidement - avaient été utilisés. De plus, le restaurant avait déjà été ciblé par une tentative d'incendie le 9 janvier - où son bar à huîtres avait été visé -, pour lequel les gérants ont d'ores et déjà porté plainte.

Un gilet jaune retrouvé sur place

Par ailleurs, selon des sources proches de l'enquête à BFMTV, un gilet jaune a été retrouvé à l'intérieur de La Rotonde à la fin de l'incendie. Un élément à propos duquel les enquêteurs restent pour l'instant très prudents. On ignore en effet si cela a un lien avec le feu qui s'est déclaré dans la brasserie.

L'enquête se poursuit, donc. Les gérants du restaurant doivent être entendus ce dimanche par les enquêteurs. Des auditions au cours desquelles il pourrait être question du climat d'hostilité qui entoure la brasserie depuis quelques mois.

La police scientifique doit également analyser l'ensemble des relevés effectués sur place après l'incendie. Les enquêteurs vont aussi étudier les images captées par les caméras de vidéosurveillance situées à l'intérieur et à l'extérieur de l'établissement. Une enquête de voisinage doit par ailleurs se tenir, pour savoir si les habitants ont été témoins de quelque chose la nuit de l'incendie.

La Rotonde ne devrait pas rouvrir avant un a deux mois. Il va en effet falloir plusieurs semaines pour remettre en état le restaurant, où de nombreuses pièces artisanales ont été détruites par l'incendie.

Juliette Mitoyen