BFMTV

Il tire une dizaine de coups de feu avant d'être maîtrisé

Un forcené qui s'était retranché chez lui vendredi à Saumur a tiré une dizaine de coups de feu sans faire de blessé, touchant toutefois le casque d'un policier avant d'être maîtrisé par des hommes du GIPN, a-t-on appris de source policière.

Agé de 56 ans et suivi pour troubles psychiatriques, l'homme s'est retranché vers 14H30 à son domicile, au rez-de-chaussée d'un immeuble, avant de commencer à tirer sur les policiers.

Appelés en renfort, une quinzaine de policiers d'élite du groupe d'intervention de la police nationale (GIPN) ont à leur tour essuyé des coups de feu. L'un des tirs a éraflé le casque d'un des policiers, qui n'a pas été blessé.

Selon les premiers éléments de l'enquête, le forcené a fait usage "d'au moins deux armes longues, un fusil de chasse et une carabine", a indiqué à l'AFP Philippe Benoît, commandant de police de Saumur.

Il a finalement été maîtrisé vers 18H30 après que les spécialistes du GIPN eurent fait usage de grenades assourdissantes, a-t-il été précisé.