BFMTV

Homosexualité et zoophilie: un élu du Mans ex-FN condamné pour injure

Louis Noguès, élu frontiste au Mans.

Louis Noguès, élu frontiste au Mans. - Jean-François Monier - AFP

Louis Noguès, élu municipal du Mans et ex-candidat FN aux élections départementales dans la Sarthe, a été condamné lundi à 2.000 euros d'amende pour injure publique pour avoir fait un rapprochement entre homosexualité et zoophilie.

Louis Noguès avait comparu le 14 septembre devant le tribunal correctionnel du Mans pour ces propos tenus lors d'une délibération du conseil municipal du Mans, le 26 février dernier. Une plainte avait été déposée par l'association LGBT Homogène.

Le ministère public avait requis lors de l'audience 3.000 euros d'amende. Louis Noguès a été condamné pour "injure publique envers une personne en raison de son orientation sexuelle ou de son identité sexuelle". "J'ai remarqué que, maintenant, ce n'est plus LGBT. Vous avez ajouté: lesbiennes, gay, bisexuels, transsexuels, intersexuels, queers and friendly. Vous avez oublié certainement la zoophilie, c'est ça qui me gêne", avait lancé l'élu à propos d'une charte LGBT portée en délibération devant le conseil municipal.

Ces propos lui avaient déjà valu une suspension du parti depuis mars dernier et la commission des conflits du FN a décidé de l'exclure le 1er septembre. Louis Noguès avait fait parler de lui avant les dernières municipales au Mans en propageant une rumeur selon laquelle des immigrés originaires de la région parisienne seraient secrètement acheminés en province, en échange de subventions aux collectivités locales.

Louis Noguès est un ancien militant du Bloc identitaire (BI), une formation d'extrême-droite avec lequel le FN refuse toute alliance électorale.

la rédaction avec AFP