BFMTV

Hauts-de-Seine: un gendarme met en cause sa hiérarchie et se suicide

Les faits ont eu lieu dans le cadre d'une "filature"

Les faits ont eu lieu dans le cadre d'une "filature" - -

Avant de se donner la mort sur son lieu de travail, le gendarme avait laissé une lettre dans laquelle il met en cause sa hiérarchie.

Un gendarme des Transports aériens s'est suicidé le 18 septembre avec son arme de service et sur son lieu de travail à Issy-les-Moulineaux dans les Hauts-de-Seine après avoir mis en cause sa hiérarchie, a indiqué lundi une source proche de l'enquête.

Ce gendarme était major à la Gendarmerie des transports aériens, selon le magazine L'Essor de la gendarmerie, qui a révélé son suicide. L'inspection générale de la gendarmerie nationale a été saisie. 

Avant de se tuer avec son arme de service dans le sas de la salle des coffres, le gendarme a laissé une lettre dans laquelle il met en cause son supérieur hiérarchique, selon la source proche de l'enquête. 

Selon la gendarmerie, le major n'avait jamais saisi aucune des autorités compétentes concernant ces problèmes.

J.B avec AFP