BFMTV

Haute-Savoie: une collégienne, aspergée d'un liquide inflammable, en danger de mort

-

- - Seynod dans la banlieue d'Annecy - BFMTV

Une collégienne d'Annecy est mercredi soir entre la vie et la mort après avoir été grièvement brûlée par une de ses camarades âgée de 15 ans.

Une collégienne de 15 ans a été grièvement brûlée mercredi matin au dans l'enceinte du collège Le Semnoz à Seynod, une ville de la banlieue d'Annecy, en Haute-Savoie. Lors de la pause de 10 heures, une camarade du même âge, l'a aspergée dans la cour du collège avec un liquide inflammable avant d'y mettre le feu, a-t-on appris auprès du parquet.

"Son pronostic vital est engagé", a-t-on précisé. L'auteure de l'agression, tout d'abord en fuite, a été interpellée et "placée en garde à vue sous la qualification de tentative d'assassinat" à 13 heures, a indiqué la procureure de la République d'Annecy, Véronique Denizot, confirmant une information du quotidien Le Dauphiné Libéré. Elle doit passer la nuit en cellule, où "elle sera particulièrement surveillée", a assuré la magistrate qui a précisé que cette garde à vue pourrait être prolongée dans la journée de jeudi.

"Placée sous coma artificiel"

"Il semble qu'il préexistait depuis quelque temps un litige entre les deux jeunes filles (...), qui était connu de l'établissement", a précisé Véronique Denizot. Selon la direction du collège, des personnels de l'établissement sont immédiatement intervenus pour éteindre les flammes. Un assistant d'éducation a été lui-même brûlé en portant secours.

Transportée au centre des grands brûlés à Lyon, la jeune victime a été "placée sous coma artificiel". Elle serait touchée au visage, au dos et aux épaules. 

L'enquête a été confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie d'Annecy. Une cellule d'urgence médico-psychologique a été mise en place pour prendre en charge les élèves et les adultes qui le souhaitent. Cette cellule sera maintenue en début de semaine prochaine.

G.D. avec AFP