BFMTV

Haute-Savoie: un wingsuiter s'écrase contre un immeuble de Chamonix

Un wingsuiter a trouvé la mort ce lundi à Chamonix, après s'être écrasé contre un immeuble.

Les gendarmes sont actuellement sur le lieu d'un accident dramatique, à Chamonix. Le Dauphiné Libéré rapporte qu'un wingsuiter est décédé ce lundi après avoir percuté un immeuble de la ville. L'homme, un jeune Russe selon les gendarmes, n'aurait pas réussi à ouvrir son parachute. 

"Il a percuté un gros chalet de trois étages, qui est neuf mais pas encore habité, en entrée de ville. L'impact est à un mètre du sol", a précisé à l'AFP Jean-Louis Verdier, adjoint chargé de la montagne à la mairie de Chamonix.

Il aurait sauté depuis l'Aiguille du Midi (3.842 mètres), sur le massif du Mont-Blanc, un site accessible par un téléphérique, selon les premiers éléments de l'enquête. La chute a été vue par un témoin. Le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Chamonix a été chargé de l'enquête. "On ne comprend pas ce qu'il s'est passé. Ça nous inquiète fortement", a poursuivi Jean-Louis Verdier. "On va réfléchir à des solutions pour éviter ce type d'accident. Ce qui nous inquiète, c'est la mise en danger d'autrui", a-t-il ajouté.

Le wingsuit a fait 34 victimes en 2016

Le wingsuit est un sport extrême, qui consiste à se jeter dans les airs depuis un avion ou une falaise, habillé d'une combinaison avec des ailes intégrées. Interdite un temps, la pratique du wingsuit est réglementée à Chamonix depuis 2013. Les adeptes doivent notamment prévenir le PGHM avant chaque vol. En outre, les sauts sont interdits entre 10h et 15h, du 1er juin au 30 septembre, pour éviter tout accident avec les parapentistes.

34 personnes ont d'ores et déjà trouvé la mort en pratiquant le wingsuit en 2016, selon le site internet du magazine spécialisé Blinc, qui recense tous les événements de ce type dans le monde.

A.Mi avec AFP