BFMTV

Gard: une information judiciaire ouverte après un incendie meurtrier

Illustration

Illustration - Pascal Guyot - AFP

Jeudi, le parquet de Nîmes a annoncé ouvrir une information judiciaire à la suite de l'incendie qui a fait un mort fin août à Bagnols-sur-Cèze.

Une information judiciaire pour "homicide involontaire" et "dégradation par incendie" a été ouverte, mercredi à Nîmes après la mort d'une femme dans un incendie à Bagnols-sur-Cèze (Gard) fin août, a-t-on appris jeudi auprès du parquet de Nîmes. 

Un juge d'instruction du tribunal est ainsi saisi pour connaître les circonstances du drame qui a coûté la vie à cette femme au 12e étage d'un immeuble de 14 étages, à Bagnols-sur-Cèze, le 29 août.

La thèse criminelle n'est pas privilégiée

Le sinistre s'était déclaré vers 1h du matin dans une tour de 66 appartements gérée par Habitat du Gard. Près de 200 personnes avaient été évacuées par les pompiers. Onze avaient été prises en charge par les pompiers pour des intoxications liées à la fumée.

Le parquet de Nîmes souhaite faire taire les rumeurs qui circulent depuis notamment sur les réseaux sociaux, sur une éventuelle thèse criminelle.

"Il n'y a pas un seul élément qui permette de dire aujourd'hui qu'il s'agit d'un incendie criminel", a affirmé le parquet. "Il y a de nombreuses investigations en cours, beaucoup de témoignages recueillis sur des procès-verbaux, mais rien qui puisse étayer la thèse d'un acte criminel, à ce jour", ajoute-t-on de même source.
B.L. avec AFP