BFMTV

Fusillades de Toulouse/Montauban: Comment le tueur s’est-il armé ?

Exemple de calibre 45 (11.43mm)

Exemple de calibre 45 (11.43mm) - -

Une expertise balistique a confirmé lundi que l’arme utilisée dans la tuerie de l’école juive de Toulouse, un pistolet de calibre 11,43 mm, était la même que celle qui avait servi pour tuer les trois parachutistes quelques jours auparavant. Une arme «redoutable» et «difficile à trouver» selon des experts interrogés par RMC.

C’est le même type d’arme qu’a utilisé l’auteur des tueries de Toulouse et Montauban : un pistolet de calibre 11.43 mm, très probablement un Colt 45. « Une arme ancienne, un peu désuète, précise Yves Gollety, président de la Chambre syndicale nationale des armuriers. Elle est lourde, plutôt lente. Le milieu et le terrorisme utilisent des armes plus modernes aujourd’hui ».

«Une arme redoutable»

« Une arme comme ça, c'est redoutable. Pour une personne qui est entraînée, tirer sur un être humain entre 0 et 15 mètres n'est pas très difficile » assure Yves Gollety.
« Le calibre 45, ce n’est pas une arme facile à trouver, explique sur RMC Benoît Ebel, membre du syndicat de police Synergie et spécialiste des armes. Elle n’est évidemment pas en vente libre. On a une réglementation draconienne en France. Il faut être tireur sportif pour en obtenir une. Et encore, c’est un vrai parcours du combattant qui dure au moins 1 an ».

«Une arme dérobée chez un tireur sportif ou un collectionneur»

« On peut penser qu’elle provient des filières officieuses (marché noir, pays de l'est...), mais c'est fort peu probable, vu son calibre. Je pense plutôt qu’il s’agit d’une arme dérobée chez un tireur sportif ou un collectionneur. Ou alors, elle a été récupérée dans un héritage familiale et n'a jamais été déclarée ».