BFMTV

"Fraude fiscale": Tapie dénonce "des mesures d'intimidation"

Bernard Tapie, le 10 juillet 2013

Bernard Tapie, le 10 juillet 2013 - -

Bernard Tapie, au cœur d'une nouvelle information judiciaire pour "fraude fiscale", dénonce des "mesures d'intimidation". Le fisc lui réclame plus de quinze millions d'euros.

L'homme d'affaires Bernard Tapie a dénoncé jeudi dans un entretien avec l'AFP des "mesures d'intimidation" qui ne l'"atteignent pas", après l'annonce de l'ouverture par le parquet de Paris d'une information judiciaire pour "fraude fiscale".

"C'est probablement la réponse de Bercy à la plainte en concussion" qu'il a déposée contre le fisc, "motivée par des saisies opérées sur les comptes de ma femme et de moi-même et relatives à des impôts entre 1989 et 1991", a ajouté Bernard Tapie qui a affirmé que l'information judiciaire ouverte le 13 septembre ne concernait pas des faits relevant d'une "organisation d'insolvabilité".

L'homme d'affaires doit aux impôts plus de 15 millions d'euros au titre des années 1989 à 1991, selon une décision consultée par Le Monde. Une somme qu'il a contesté devant le tribunal administratif en août dernier, arguant d'une "situation financière difficile", en déposant une plainte pour "concussion" et pour "discrimination". Le tribunal administratif avait rejeté sa requête.

A. G. avec AFP