BFMTV
Police-Justice

Féminicide à Paris: le policier suspecté s'est rendu ce matin dans le Var

Arnaud B., le policier soupçonné du meurtre de sa compagne, a été interpellé ce mardi matin, annonce le ministre de l'Intérieur.

Le policier recherché dans le cadre de l'enquête sur le meurtre de sa compagne a été arrêté ce mardi matin, sans incident, a annoncé le ministre de l'Intérieur sur son compte Twitter.

Arnaud B. est arrivé chez son père à Montmeyan dans le Var vers 7 heures ce mardi matin. Après avoir pris une douche et mangé, le policier de 29 ans a demandé à son père de téléphoner aux gendarmes pour se rendre. Il était aux alentours de 9h45 quand des militaires de la gendarmerie de Brignoles ont été prévenus. Le suspect a été placé en garde à vue.

"Il est venu se rendre, il est me dire adieu avant de se rendre, a témoigné brièvement le père d'Arnaud B. sur BFMTV. Il pleure Amanda, il ne comprend pas pourquoi Amanda a disparu. Toutes mes pensées vont vers Amanda parce qu'on l'aimait beaucoup."

La piste du suicide envisagée

Le 28 janvier dernier, le corps d'Amanda G., une jeune femme de 29 ans, est retrouvée morte au domicile d'Arnaud B., un policier affecté au commissariat du Blanc-Mesnil, en Seine-Saint-Denis. Cette découverte avait été faite par un équipage de police envoyé dans cet appartement du XIXe arrondissement de Paris alors le policier, connu pour des tendances suicidaires, avait prévenu qu'il ne viendrait pas travailler ce jour-là.

Depuis ce jour, Arnaud B., déjà condamné à un stage de citoyenneté pour des violences sur son ex-compagne, apparaît comme suspect et était recherché. Dans un premier temps, la piste du suicide est envisagée alors que le policier a emporté avec lui son arme de service. Toutefois, quelques jours après la macabre découverte, un retrait de 1.500 euros est effectué avec la carte bancaire du suspect à Breteuil, dans l'Oise.

Deux appels à témoins

Le 11 janvier, la voiture personnelle du gardien de la paix, une Peugeot 208 blanche "dans un mauvais état général" était retrouvée sur le parking d'un Burger King à Amiens. A l'intérieur est découverte l'arme de service d'Arnaud B.. C'est un témoin qui avait prévenu les policiers.

Dans le cadre de l'enquête, deux appels à témoins ont été lancés par la police judiciaire. Le premier date du 10 janvier. Le second a été publié ce week-end accompagné de photos montrant le policier sans barbe ou avec un masque. La veille, le père d'Arnaud B. avait appelé, sur BFMTV, son fils à se rendre.

"Peut-être qu'en voyant son père, ça va déclencher quelque chose en lui. Moi, le message que je veux lui faire passer, c’est qu’il arrête tout, tout de suite (...) Si tu me vois, si tu m’entends, si tu vois ce message, je te demande de te rendre sans délai dans un commissariat ou une gendarmerie le plus proche", avait-il imploré.

Placé en garde à vue, Arnaud B. va être entendu sur la mort de sa compagne dans les prochaines heures par les policiers du 2e DPJ, en charge des investigations. Les enquêteurs vont devoir également déterminer comment Arnaud B. a -t-il pu tenir en cavale. Selon son père, il a pu se rendre dans le sud de la France en faisant du stop et du co-voiturage.

https://twitter.com/justinecj Justine Chevalier Journaliste police-justice BFMTV