Prison
 

Une cellule dédiée au suivi des détenus radicalisés ou condamnés pour des faits de terrorisme qui vont être libérés va être mise en place pour assurer le suivi de ces individus. Des profils parfois inquiétants de jeunes hommes partis en zone irako-syrienne ou  proches de jihadistes médiatiques.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire