BFMTV

Enlèvement de Mia: des matériaux chimiques et des ouvrages anarchistes saisis au domicile perquisitionné

INFO BFMTV - Des matériaux chimiques et des ouvrages de la mouvance anarchiste, dont un traitant de la confection d'explosifs, ont été saisis au domicile où trois hommes soupçonnés d'être impliqués dans le rapt de la fillette ont été interpellés jeudi à Paris.

Il s'agit de nouvelles découvertes dans l'affaire de l'enlèvement de la petite Mia, âgée de 8 ans. Selon nos informations, des matériaux chimiques et des ouvrages de la mouvance anarchiste, dont un traitant de la confection d'explosifs, ont été saisis dans l'appartement où les trois ravisseurs présumés ont été interpellés jeudi, situé dans le XIXème arrondissement de Paris.

Les trois individus, soupçonnés d'être impliqués dans l'enlèvement de la fillette, sont connus de la DGSI pour leur appartenance à la mouvance anarchiste, complotiste et proche de l'ultra-droite, a-t-on aussi appris de sources concordantes. Une mouvance dont l'un des objectifs serait d'un jour "faire tomber la République".

Mia et sa mère introuvables

Mia, elle, demeure introuvable. Les enquêteurs privilégient la piste d'un rapt dans le cadre familial. Sa mère, âgée de 28 ans, avait perdu sa garde en janvier dernier, à la suite d'une décision de justice, d'un signalement pour son comportement violent devant l'enfant.

La mère, également introuvable, adhère elle aussi aux thèses complotistes des trois hommes soupçonnés d'avoir enlevé sa fille. Le procureur de la République d'Épinal doit s'exprimer sur le dossier à 11h30 ce vendredi.

Par Alexandra Gonzalez