BFMTV

Drones à Paris: un des journalistes d'Al-Jazeera sera convoqué au tribunal

Des journalistes d'Al-Jazeera ont été arrêtés, ce mercredi à Paris, après avoir fait voler un drone ce mercredi après-midi.

Des journalistes d'Al-Jazeera ont été arrêtés, ce mercredi à Paris, après avoir fait voler un drone ce mercredi après-midi. - Ethan Miller / Getty Images North America - AFP

Après le survol, deux nuits d'affilée, de Paris par des drones mystérieux, trois journalistes de la chaîne Al-Jazeera ont été arrêtés ce mercredi  en plein bois de Boulogne. "Aucun rapprochement n'est pour l'heure possible entre les survols nocturnes et ces interpellations", a-t-il toutefois été précisé.

C'est une arrestation qui intervient dans un contexte particulièrement tendu. Trois journalistes de la chaîne de télévision Al-Jazeera ont été interpellés et placés en garde à vue après avoir fait voler un drone, ce mercredi après-midi, dans le bois de Boulogne à Paris, selon l'AFP. L'un d'entre eux sera convoqué devant le tribunal la semaine prochaine pour entendre sa condamnation dans le cadre d'une procédure de "plaider coupable", poursuit l'AFP. Aucune poursuite n'a été engagée contre ses deux confrères. Les gardes à vue des trois hommes ont été levées jeudi matin.

Aucun "rapprochement" possible pour l'heure

Ces interpellations interviennent après le survol, deux nuits de suite, de drones au-dessus de Paris qui ont donné lieu à l'ouverture d'une enquête par le parquet de Paris. "Aucun rapprochement n'est pour l'heure possible entre ces arrestations et les survols nocturnes", selon l'une des sources.

Les trois journalistes du service international d'Al-Jazeera, dont la nationalité n'a pas été précisée, sont âgés de 34 ans, 52 ans et de 68 ans. Ils ont été interpellés vers 15h30 au bois de Boulogne, dans l'ouest de Paris.

"Le premier pilotait le drone, le deuxième filmait, le troisième regardait", selon cette source.

Les survols de drones sans autorisation sont interdits à Paris.

Jé. M. avec AFP