BFMTV

Drancy: un wagon de déchets nucléaires déraille, pas de fuite

Train transportant des déchets nucléaires. (image d'illustration)

Train transportant des déchets nucléaires. (image d'illustration) - -

Un wagon transportant des déchets nucléaires a déraillé lundi après-midi à la gare de triage de Drancy.

Un wagon transportant des déchets nucléaires a déraillé lundi à la gare de triage de Drancy, lundi. Selon les pompiers, il n'y a pas eu de fuites radioactives et l'incident est réglé.

D'après les premiers éléments rapportés, le train a déraillé à faible vitesse à 16h13, mais ne s'est pas couché sur la voie. Une enquête est en cours pour déterminer les causes de cet incident.

Principale gare de triage en région parisienne, à quelques dizaines de mètres des habitations les plus proches dans une zone très dense, la gare de Drancy inquiète depuis des mois élus et riverains, qui redoutent un accident.

Le wagon faisait partie d'un convoi de déchets nucléaires qui devait ensuite rejoindre Valognes dans la Manche, à une quarantaine de kilomètres de l'usine de retraitement de la Hague, a précisé un porte-parole de la SNCF.

Jean-Christophe Lagarde a dénoncé un scandale

Le maire de la ville Jean-Christophe Lagarde a confirmé via son compte Twitter l'incident et dénoncé l'impréparation des autorités: "Je confirme le wagon déraillé à DRANCY est #nucleaire Pompiers, Policiers et Cheminots ne s'approchent pas car ne sont pas équipés. Scandale!".

Je confirme le wagon déraillé à DRANCY est #nucleaire Pompiers,Policiers et Cheminots ne s'approchent pas car ne sont pas équipés. Scandale!
— JC Lagarde (@jclagarde) December 23, 2013

Sur BFMTV, Jean-Christophe Lagarde a, une nouvelle fois, dénoncé la "mise en danger" des habitants par ce convoi qui traverse chaque année sa commune. Il a déploré notamment le déraillement d'un wagon transportant cette fois-ci des produits chimiques, le 11 décembre dernier.

La SNCF évoque un "incident mineur"

Il n'y a "pas de raison de s'inquiéter", même s'"il est légitime que les élus s'interrogent", a expliqué Jean-Michel Genestier, directeur adjoint de SNCF Geodis. Selon lui, il s'agit d'un "incident mineur". Le wagon qui a déraillé va simplement être remis sur la voie.

Revenant sur l'incident du 11 décembre évoqué par Jean-Christophe Lagarde, il indique que le wagon qui avait alors déraillé "était vide".

Un périmètre de sécurité autour de la gare

Dotée de 48 voies ferrées, cette zone de fret longue de trois kilomètres à cheval sur trois communes de Seine-Saint-Denis (Drancy, Le Blanc-Mesnil et Le Bourget), accueille chaque année près de 250.000 wagons de marchandise, dont 13.000 chargés de matières dangereuses.

Un arrêté préfectoral signé en avril 2013 a interdit toute nouvelle construction dans un périmètre de 620 mètres autour de la gare.

D. N.