BFMTV

Disparition d'Estelle Mouzin: les fouilles réalisées chez l'ex-femme de Fourniret n'ont rien donné

Estelle Mouzin avait disparu en janvier 2003, à 9 ans.

Estelle Mouzin avait disparu en janvier 2003, à 9 ans. - Capture BFMTV

Les fouilles réalisées ce vendredi dans les Yvelines au domicile de l'ex-femme de Michel Fourniret n'ont rien donné. Le tueur en série, qui a récemment laissé entendre qu'il était impliqué dans la disparition d'Estelle Mouzin, n'avait plus de contact avec cette compagne.

Les juges chargées de l'enquête sur la disparition d'Estelle Mouzin en 2003 en Seine-et-Marne ont ordonné des fouilles chez la deuxième femme du tueur en série Michel Fourniret dans les Yvelines, a appris BFMTV vendredi de sources proches de l'enquête. Les fouilles se sont terminées en fin de journée sans rien donner.

Selon nos informations, il s'agissait avant tout d'une vérification. Aujourd’hui encore la police judiciaire de Versailles reçoit des témoignages et autres signalements concernant Estelle. Ceux-ci sont parfois fantaisistes, mais les enquêteurs n'écartent aucune piste et vérifient tout.

La piste Fourniret relancée 

Les chances de retrouver la dépouille de la fillette dans le jardin de l'ex-femme de Michel Fourniret étaient maigres. Lui et son ex-femme étaient séparés depuis longtemps au moment de la disparition d’Estelle, le 9 janvier 2003, et semblaient ne plus être en contact. Le tueur en série lui écrivait régulièrement des lettres auxquelles celle-ci ne répondait jamais.

Le jour de la disparition d'Estelle Mouzin, il neigeait les routes étaient bloquées, la police avait des doutes sur la probabilité que quelqu’un n'effectue le trajet Guermantes-les Yvelines pour aller enterrer un corps dans le jardin de quelqu'un avec qui il n’avait plus de relations.

Toutes les pistes explorées 

Depuis la disparition d'Estelle Mouzin, 9 ans, alors qu'elle rentrait de l'école en janvier 2003 à Guermantes, la piste Fourniret a été plusieurs fois été explorée, sans succès. Les avocats d'Eric Mouzin, qui estiment que la piste Fourniret n'a "pas été sérieusement explorée" par la police dans cette affaire, ont été déboutés en mai de leur demande de décharger la PJ de Versailles de l'enquête.

"L'ogre des Ardennes", qui a récemment reconnu les meurtres de Marie-Angèle Domece et Joanna Parrish au début des années 90, avait laissé entendre en mars dernier qu'il pourrait être impliqué dans la disparition de la jeune Estelle Mouzin, à Guermantes en Seine-et-Marne en 2003.

S. A. avec Sarah-Lou Cohen