BFMTV

Deux policiers mis en examen à Marseille

MARSEILLE (Reuters) - Deux policiers ont été mis en examen par un juge marseillais chargé d'une enquête sur des fuites qui se seraient produites en...

MARSEILLE (Reuters) - Deux policiers ont été mis en examen par un juge marseillais chargé d'une enquête sur des fuites qui se seraient produites en marge d'une affaire de grand banditisme, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

Il s'agit d'une femme capitaine de police âgée de 50 ans, qui est en poste à la Direction départementale de la sécurité publique de Nîmes (Gard), et d'un homme de 24 ans, qui vient de réussir son concours de gardien de la paix à l'école de police de Nîmes.

Mis en examen pour "accès frauduleux à un système de traitement automatisé de données", ils encourent une peine de deux ans d'emprisonnement et 30.000 euros d'amende.

Ils sont soupçonnés d'avoir consulté des fichiers de manière frauduleuse en marge de l'arrestation, en juin, de trois figures du grand banditisme, dont les frères Campanella qui tenaient sous leur coupe plusieurs établissements de nuit du sud-est de la France.

Un troisième policier, âgé de 43 ans, a déjà été mis en examen en juillet dans le cadre de cette enquête confiée au juge Philippe Dorcet, qui doit désormais déterminer si les fuites policières vers le milieu du grand banditisme ont été volontaires ou pas.

Jean-François Rosnoblet; édité par Jean-Loup Fiévet