BFMTV

Des radars embarqués entreront en service fin 2012

BFMTV

Les radars embarqués dans des véhicules de police banalisés en circulation entreront en service à la fin de l'année, a annoncé ce vendredi Frédéric Péchenard, ancien DG de la police nationale devenu délégué interministériel à la sécurité routière.

Les radars embarqués dans des véhicules de police banalisés en circulation entreront en service à la fin de l'année, annonce ce vendredi dans le Figaro, Frédéric Péchenard, ancien directeur général de la police nationale devenu délégué interministériel à la sécurité routière.
Frédéric Péchenard annonce par ailleurs la mise en place de nouveaux radars près des chantiers et de 78 radars "discriminants" qui permettent de distinguer véhicules légers et lourds, ainsi que les voies sur lesquelles ils circulent. Les radars embarqués "entreront en service à la fin de l'année", dit-il dans les colonnes du quotidien. "Nous allons aussi lancer d'autres nouveaux radars, dits radars chantier. Aux abords des chantiers, la vitesse doit être respectée afin de protéger le personnel qui y travaille", ajoute-t-il. Frédéric Péchenard confirme dans cette interview que 4.000 radars auront été installés en France d'ici la fin de l'année. "Il avait été prévu d'arrêter le déploiement une fois ce nombre atteint. Le prochain Comité interministériel de la sécurité routière permettra de dire si on poursuit ou non leur installation", précise-t-il. Une quarantaine de radars capables de mesurer la vitesse moyenne d'un automobiliste doit également être déployée en France d'ici la fin de l'année. Le premier est installé sur la nationale contournant Besançon, dans le Doubs.