BFMTV

Des journalistes enlevés, arrêtés, accusés

BFMTV

Alors que le journaliste français Gwen Le Gouil retenu en otage durant 8 jours en Somalie a retrouvé ses proches pour Noël, ces fêtes de fin d’année ne semblent pas profiter à tous les journalistes français.

Les miliciens qui avaient enlevé Le Gouil seraient à l’origine de l’enlèvement hier mardi 25 décembre de deux employées étrangères de Médecins Sans Frontières dans la même province du Puntland en Somalie.

Deux reporters de la chaîne France 24 ont été arrêtés dans la nuit du 24 au 25 décembre au Sri Lanka. Ils sont accusés d’avoir tourné des images interdites devant une prison militaire et vont faire l’objet d’une enquête anti-terroriste.

Deux autres français encourent eux la peine de mort au Niger pour avoir réalisé un reportage sur la rébellion touareg. Robert Ménard, secrétaire général de Reporters Sans Frontières, est choqué par la disproportion entre l'acte des journalistes et la peine requise contre eux. Il espère que les négociations en cours vont déboucher (voir extrait sonore ci-contre).

La rédaction