BFMTV

Des échanges de coups de feu à Strasbourg: deux morts, onze blessés

Des coups de feu ont fait au moins deux morts et onze blessés ce mardi soir dans le centre-ville de Strasbourg. La mairie et le ministère de l'Intérieur appellent à rester chez soi.

Des coups de feu ont fait trois morts ce mardi soir vers 19h50 dans le centre-ville de Strasbourg, entre la place Kléber et le marché de Noël, selon un bilan du ministère de l'Intérieur. 

Douze blessés sont également à dénombrer, dont six en urgence absolue. Le tireur, connu des services de police et fiché S, est activement recherché et la section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête.

L'assaillant, qui a blessé un militaire de Sentinelle, a lui aussi été blessé par des militaires avant de prendre la fuite en taxi. Au moins 350 policiers et gendarmes ont été déployés dans la traque de l'individu recherché, d'après le ministère de l'Intérieur.

Selon nos informations, l'individu avait échappé ce mardi matin à une perquisition à domicile dans le cadre d'une enquête pour braquage. Des grenades ont été retrouvées à son domicile.

Carte de Strasbourg.
Carte de Strasbourg. © BFMTV

Le "plan blanc" a été déclenché par le centre hospitalier de Strasbourg et un numéro d'information, le 0 811 000 667, a été mis en place par le CHU.

Plus tôt dans la soirée, le ministère de l'Intérieur évoquait un "événement grave de sécurité publique en cours" et invitait "les habitants à rester chez eux", tout comme la mairie et la préfecture. Le président, qui a écourté une réunion avec les parlementaires LaREM, a envoyé Christophe Castaner sur place.

Lors d'une conférence de presse donnée dans la nuit, le ministre de l'Intérieur a fait savoir que le gouvernement portait le niveau du plan Vigipirate à "urgence attentat", "avec la mise en place de contrôles renforcés aux frontières, et des contrôles renforcés sur l'ensemble des marchés de Noël en France pour éviter le risque de mimétisme".

Dans la nuit, Emmanuel Macron a exprimé sur Twitter la "solidarité de la Nation tout entière pour Strasbourg, nos victimes et leurs familles".

Journée de deuil et marché de Noël fermé mercredi

Plusieurs personnes ont pu quitter leur zone de confinement, dans la nuit de mardi à mercredi vers 1h35, tandis que des députés européens étaient encore confinés au Parlement européen depuis le début de l'intervention.

Une cellule d'urgence médico-psychologique a été ouverte place Gutenberg. Le centre-ville de la ville a été évacué, selon la police, et les accès à l'A35 sont coupés dans les deux sens ainsi que la RN4 vers Khel.

Le maire de la ville Roland Ries a déclaré une journée de deuil ce mercredi à Strasbourg, ainsi que "la fermeture du marché de Noël et l'annulation de tous les spectacles prévus dans les équipements culturels strasbourgeois" ce mercredi.

"En accord avec la mairie", l'Académie de Strasbourg indique que les cours sont suspendus mercredi matin dans les écoles maternelles et élémentaires de la commune de Strasbourg. "Il est recommandé aux parents de garder leurs enfants chez eux. Les écoles assureront leur fonction d'accueil pour les enfants qui se présenteront" précise-t-on à l'Académie.

À cette période de l'année, Strasbourg accueille dans son centre-ville le célèbre marché de Noël, très fréquenté et qui fait l'objet d'un dispositif de sécurité particulier.

Jeanne Bulant