BFMTV
Police-Justice

Des coups de feu tirés au pied de la tour Société générale à la Défense

Le siège parisien de la Société Générale ce lundi peu de temps après les tirs

Le siège parisien de la Société Générale ce lundi peu de temps après les tirs - -

Plusieurs coups de feu ont été tirés mais aucun blessé n'est à déplorer. L'homme a pris la fuite.

Des coups de feu ont été tirés ce lundi matin par un homme devant le siège de la Société générale à La Défense, dans les Hauts-de-Seine, sans faire de blessé, a-t-on appris auprès de la banque et de source proche de l'enquête, alors qu'un photographe de "Libération" a été grièvement blessé par balles plus tôt ce lundi.

Un homme seul a ouvert le feu sur la voie publique devant les tours de la Société Générale", a confirmé la banque. "La police est sur place pour tenter de retrouver le tireur", a précisé une source proche de l'enquête.

Une autre source proche de l'enquête a indiqué que l'homme avait "tiré trois coups de feu", visant "les vitres de la tour" vers 11h40. Il serait ensuite parti "dans la cité Pablo-Picasso de Nanterre", proche du quartier d'affaires de la métropole parisienne.

"On a entendu une grosse déflégration" le tireur était "très calme, il avait l'air déterminé, pas en panique", témoigne auprès de BFMTV Pierre Alber Garcias, témoin de l'attaque. Il décrit "un homme de 40-45 ans brun", qui ne portait"pas de cagoule rien sur la tête" et"une parka de couleur plutôt vive mais je ne me souviens plus trop".

Coup de feu sur l'immeuble granite de la Societe Generale (fusil à pompe) ATTENTION !!#Liberation ?
— AMHA.fr (@amonhumbleavis) November 18, 2013
1ère fusillade en live en bas de la Tour Granite Société Générale. Voir un mec en face de soi recharger son fusil. Flippant. Pas de blessé.
— Pierre-Alber Garcias (@Pagarcias) November 18, 2013

La banque vient de confirmer l'information sur son compte Twitter.

confirme qu'un homme seul a ouvert le feu sur la voie publique devant les tours SG. Pas de blessé. La police fait son travail d'enquête
— Société Générale (@SocieteGenerale) November 18, 2013

"Il avait un grand manteau avec un fusil. Il l'a dirigé vers la tour et il a tapé à deux mètres de haut une cartouche qui est venue se ficher dans la vitre et qui l'a brisée", a déclaré à l'AFP un responsable de la sécurité du site. "L'homme est ensuite monté par un escalator pour aller vers la tour", a-t-il ajouté. Les employés de la Société Générale sont alors "partis en courant dans la tour, lui il est redescendu", a expliqué ce responsable.

Francisco Alvarez, qui se présente comme un consultant dans les télécommunications, prestataire pour la Société générale, a expliqué à l'AFP avoir assisté à la scène alors qu'il fumait une cigarette aux pieds de la tour. "Tout à coup j'ai entendu un énorme pétard. J'ai vu ce type avec une casquette, son fusil à la main, un fusil à pompe", a-t-il dit, décrivant un homme d'une quarantaine d'années avec "un manteau vert kaki et une casquette de grand-père en tissu à carreaux". "Il ne visait pas forcément quelqu'un. Il a tiré un nouveau coup en l'air et il a eu une vitre. Au premier coup de feu, les gens étaient abasourdis, au deuxième il y a eu un mouvement de panique. Ensuite, il est descendu dans des escaliers qui donnaient sur la rue", a-t-il ajouté.

Plusieurs événements dans Paris

Quelques minutes plus tard, on apprenait qu'automobiliste a assuré aux enquêteurs avoir été pris en otage non loin de La Défense quelques instants après ces coups de feu. Selon le récit de l'automobiliste, il aurait déposé son agresseur près des Champs-Elysées.

Vendredi, un homme s'était présenté armé au siège de BFMTV et avait menacé des journalistes.

Pour l'heure, aucun lien n'est établi entre ces différentes affaires.Mais d'après certains témoins, sa description pourrait correspondre à celle de l'homme qui aurait ouvert le feu ce lundi au siège du journal "Libération".

@LaSouz il portait une casquette (style de grand père), mais la quarantaine oui et manteau vert kaki oui!
— Fran (@Fran75) November 18, 2013

Selon des sources policières citées par France 2, il n'y aurait pas de blessés et l'individu aurait pris la fuite.

A.D. avec AFP