BFMTV

Depuis 2006, le plan "Alerte enlèvement" déclenché 18 fois

Le plan Alerte enlèvement, aux conditions de déclenchement strictes, a permis de retrouver tous les enfants enlevés (photo d'illustration)

Le plan Alerte enlèvement, aux conditions de déclenchement strictes, a permis de retrouver tous les enfants enlevés (photo d'illustration) - AFP

Créé en 2006, le plan "Alerte enlèvement" a été déclenché 18 fois. Ce samedi, il a permis de retrouver sain et sauf Nathael, enlevé par son père dans la nuit de jeudi à vendredi.

Le plan "Alerte enlèvement" a permis ce samedi de retrouver Nathael, porté disparu depuis vendredi. Créé en 2006, ce dispositif d'alerte massive a déjà été déclenché 18 fois. Lancé sous l'autorité du procureur de la République, il permet de diffuser des informations sur le mineur enlevé et le ravisseur, via une cinquantaine de canaux.

Radios, télévisions, sites internet, réseaux sociaux, panneaux de gare et d'autoroutes, panneaux d'affichages urbains, réseaux de la SNCF ou de la RATP, bornes de la Français des Jeux... Le message de l'enlèvement ne peut échapper à l'attention de la population. Son but est justement de l'alerter pour la mobiliser dans les recherches.

Un dispositif aux conditions strictes

Ce dispositif s'inspire "des systèmes 'Amber alert' créés aux Etats-Unis en 1996 et au Québec en 2003", précise le site Alerte-enlèvement. Pour déclencher le dispositif, il "doit s'agir d'un enlèvement avéré, et non d'une simple disparition" et "la vie ou l'intégrité physique de la victime doit être en danger".

Utilisé pour la première fois le 9 juillet 2006, il permet de retrouver Emeline et Mélissa, deux soeurs confiées à une amie par leur mère qui était ivre.

Les enfants toujours retrouvés

Le 15 août 2007, Enis âgé de 5 ans, est retrouvé deux heures après le déclenchement de l'alerte. Un pédophile récidiviste l'avait enlevé. Il a été condamné en 2009 à 30 ans de réclusion, assortis d'une peine de sûreté de 20 ans, pour l'enlèvement et le viol de l'enfant. En 2008, c'est Raphaël, 9 ans, qui est retrouvé peu après l'alerte. Il était allé au cinéma. 

En mai 2016, le dispositif est activé pour retrouver trois enfants de 5 à 10 ans, qui ont disparu à Pontcharra-sur-Turdine (Rhône) avec leur père, leur mère a été victime d'une "mort violente". Les trois enfants sont retrouvés moins de deux heures plus tard et le père se présente à la gendarmerie. En juillet dernier, une fillette de 4 ans est retrouvée saine et sauve quelques minutes après le déclenchement de l'alerte à l'Isle-d'Abeau (Isère). Deux hommes sont arrêtés.

Dix ans après sa création, le dispositif a toujours permis de retrouver les enfants enlevés. 

M.L. avec AFP