BFMTV

Décès en prison d'un homme poursuivi pour un meutre avec torture à St-Brieuc

BFMTV

Un homme, suspecté du meutre, accompagné d'actes de torture et de barbarie, d'un trentenaire en décembre 2011 à Saint-Brieuc, a été découvert mort dans sa cellule à la maison d'arrêt de Rennes, selon une source judiciaire.

La mort, par absorption d'une grande quantité de médicaments selon les premiers éléments de l'enquête, remonte à la nuit de jeudi à vendredi, a précisé le procureur de la République de Saint Brieuc, Gérard Zaug, qui n'a toutefois pas parlé de suicide.

Le suspect avait été mis en examen pour le meurtre d'un homme dont le corps nu et mutilé avait été découvert par un jardinier de Saint-Brieuc, dans un parc en plein centre-ville entourant le palais de justice. Il avait fallu attendre deux jours avant que la police judiciaire ne parvienne à identifier la victime dont le crâne avait été fracassé et les yeux arrachés de leurs orbites.

Les enquêteurs avaient rapidement remonté la piste de cet homme qui évoluait dans le milieu marginal de la ville et avaient interpellé un couple qui l'hébergeait depuis quelques jours. Le soir du meurtre, la victime était sortie de l'appartement et avait été suivie, apparemment pour des questions de jalousie, par son hôte, armé d'une barre de fer.

Le suspect, qui devait être jugé devant la cour d'assises, avait reconnu avoir porté des coups violents à l'aide de cette barre, avait alors indiqué le procureur.