BFMTV

Carlton de Lille : DSK reste mis en examen

L'ancien patron du FMI "va former un pourvoi en cassation".

L'ancien patron du FMI "va former un pourvoi en cassation". - -

La chambre d'instruction de la cour d'appel de Douai a rejeté les demandes de nullité soulevées par ses avocats.

Dominique Strauss-Kahn reste mis en examen dans l'affaire de proxénétisme dite du Carlton de Lille, après le rejet par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Douai des demandes de nullité soulevées par ses avocats, annoncent mercredi ses conseils. Information confirmée par le parquet général.

Les conseils de DSK ont rapidement réagi à l'annonce. "La défense de M. Dominique Strauss Kahn a la certitude qu’il sera finalement lavé des accusations absurdes de proxénétisme dont il fait l'objet, accusations qui heurtent tout autant le bon sens que l’analyse juridique", ont-ils indiqué.

Pourvoi en cassation

"M. Dominique Strauss-Kahn prend acte de la décision de la chambre de l'instruction (...) et va former un pourvoi en cassation", ont indiqué ses défenseurs, Maître Leclerc et Maître Bluche, dans un communiqué.

Dans cette affaire, neuf personnes sont mises en examen pour proxénétisme aggravé en bande organisée et, pour certaines, pour escroquerie, abus de biens sociaux et recel d'abus de biens sociaux. DSK affirme qu'il ignorait que les femmes présentes aux parties fines auxquelles il a participé, notamment à Paris et Washington, étaient des prostituées.

"La réalité c'est qu'un de mes copains organisait des soirées auxquelles j'ai participé. Comme il y avait des prostituées, me voilà accusé d'avoir conçu un réseau de prostitution à mon service, donc d'être un proxénète - c'est aussi artificiel qu'absurde. J'ai dit et je répète que j'ignorais que certaines de ces femmes étaient payées pour être là", déclarait-il en octobre à l'hebdomadaire Le Point.