BFMTV

Borloo : « Les fins de soirées : 40% des morts »

BFMTV

Le ministre de l’Environnement et du Développement Durable Jean-Louis Borloo a présenté ses priorités en matière de sécurité routière.

Guillaume Cahour : Mais depuis que les radars se sont banalisés, ça donne l'impression qu'on est plutôt dans une phase de stagnation des chiffres de la mortalité routière, on a du mal à passer sous les 5000 morts ?

Jean-Louis Borloo : Si on pouvait faire 10% tous les semestres, ça serait bien. Si on regarde les points, je crois vraiment que l'idée que conduire moins vite c'est moins d'accidents, moins de CO2 et moins de consommation, ce triangle-là me paraît très juste parce que chacun a une motivation. Parfois, la sécurité routière ce n'est pas ce qui parle le plus, en revanche protéger la planète ou moins consommer, ça peut faire réaliser. Le deuxième sujet très précis et ce sont les nuits du vendredi soir et samedi soir, les sorties de soirées. C'est près de 40% des morts sur la route en France, donc là, il faut que l'on améliore considérablement. On va donc mettre en place les éthylotests au-delà de deux heures du matin dans les lieux de sorties, les tests anti-drogues aussi. À partir de septembre va avoir lieu une énorme mobilisation où l'on va regarder tous les endroits où il y a des distributions comme ça, et avec les collectivités locales, les associations et les forces de l'ordre, de façon à ce que l'on puisse vraiment s'assurer qu'il n'y ait plus de jeunes hors d'état de conduire, qui sillonnent les routes de France.

Guillaume Cahour : À propos des radars, il y a quelques mois, on avait évoqué l'hypothèse d'enlever les panneaux qui indiquent l'approche d'un radar automatique, pour qu'on soit prudent sur tout le réseau. Est-ce que c'est toujours dans les tuyaux ?

Jean-Louis Borloo : Il y a une réunion interministérielle dans un mois et demi, puisque l'on se concerte avec l'ensemble des partenaires concernés, qui sera présidée par Dominique Bussereau. C'est à l'ordre du jour, on en parlera au cours de cette réunion.

La rédaction-Bourdin & Co