BFMTV

Boissy-Saint-Léger: le commissariat évacué après une alerte chimique

Un important protocole de sécurité a été déployé après l'incident. (Photo d'illustration)

Un important protocole de sécurité a été déployé après l'incident. (Photo d'illustration) - AFP

De désespoir, la mère d'un gardé à vue a tenté d'avaler un insecticide interdit en France.

Un étage du commissariat de Boissy-Saint-Léger (Val-de-Marne) a été évacué ce dimanche soir après qu'une femme a avalé un produit chimique interdit alors qu'elle venait chercher son fils en garde à vue, rapporte Le Parisien

La femme s'est présentée peu après 18h au commissariat pour récupérer son fils, dont la garde à vue pour défaut de permis de conduire prenait fin.

"C’est alors qu’elle a pété un plomb en disant qu’elle en avait marre de lui", raconte un fonctionnaire au quotidien.

La mère du gardé à vue s'est alors emparée d'une fiole dans son sac qu'elle a tentée de boire. La petite bouteille contenait manifestement du Nuvan, un insecticide interdit en France depuis 2007. "Ça sentait très fort", a assuré une source proche du dossier au Parisien.

Trois policiers aspergés

Alors que l'enquêtrice qui lui faisait face a tenté de l'empêcher de boire le produit, la mère et trois policiers ont été aspergés de l'insecticide. La femme a été transportée à l'hôpital dans un état encore inconnu. Les policiers ont également été examinés. 

Le protocole de sécurité a été activé du fait de la toxicité du produit, mobilisant les pompiers ainsi que plusieurs équipes spécialisées. 

Le commissariat a été fermé au public, l'étage où s'est produit l'incident a été évacué et bouclé et plusieurs fonctionnaires ont été confinés pendant qu'une décontamination avait lieu.

L.A.