BFMTV

Béziers: un grand-père condamné pour avoir agressé sexuellement sa petite-fille

Henri Leclaire.

Henri Leclaire. - AFP

Un grand-père était jugé ce lundi à Béziers pour avoir agressé sexuellement sa petite-fille de 2007 à 2014. Elle avait 4 ans au moment des faits.

Un grand-père a été jugé, lundi 28 septembre par le tribunal correctionnel de Béziers pour avoir abusé sexuellement, de 2007 à 2014, sa petite-fille. Il a été condamné à un an de prison avec sursis et doit bénéficier d’un suivi médical pendant 5 ans.

La petite-fille avait à peine 4 ans au moment des faits. Elle dit avoir subi pendant près de 7 ans les agressions sexuelles de son grand-père. La petite fille est suivie depuis l'âge de 11 ans par un psychologue. "Cette petite regrette de ne plus voir son grand-père depuis deux ans, a précisé Me Annie Auret, avocate de la victime. Et aujourd'hui, ce qu'elle souhaite, c'est que son grand-père soit puni comme elle quand elle fait une bêtise. Elle ne comprend pas qu'il puisse nier les faits."

Le grand-père, appelé à la barre a affirmé: "Ce n'est pas vrai. Je n'ai rien fait. Jamais je ne lui ai touché les fesses et la poitrine. C'est une enfant de cinq ans. C'est n'importe quoi. Je l'attrapais par les épaules, je ne l'ai jamais touchée".

Le grand-père a reconnu les faits lors de sa garde à vue

Pourtant, le grand-père avait reconnu les faits lors de sa garde à vue. "Il nie tout parce qu'il a du mal à reconnaître une infraction. Pourtant, il a reconnu les faits en garde à vue tout en assurant qu'il avait passé les mains sur la poitrine et sur les fesses de sa petite-fille sur ses vêtements et sans aucune arrière-pensée sexuelle. En somme, aujourd'hui, il dit à sa petite-fille que c'est une menteuse. Quand elle l'apprendra, elle ne pourra jamais lui pardonner parce que les faits ont duré des années et que nous ne saurons jamais ce qu'il s'est passé. Une certitude, vous aurez été le premier partenaire sexuel de votre petite-fille. Vous, son grand-père, elle a été un jouet pour vous. Vous vous dérobez face à elle" a lancé le procureur Jean-Claude Miquel pendant l’audience.

En plus des un an de prison avec sursis et le suivi médical qui durera 5 ans, le grand-père sera inscrit sur le fichier national des délinquants sexuels.

C.H.