BFMTV

Bas-Rhin: recherché depuis six ans, un homme suspecté d'avoir brûlé 900 voitures arrêté

Le préjudice total est estimé à quelque 8,5 millions d'euros. L'individu a été mis en examen et placé en détention provisoire.

La fin d'un mystère. Recherché depuis six ans, un homme suspecté d'avoir dégradé ou brûlé près de 900 véhicules a été interpellé cette semaine dans le Bas-Rhin. Dans ce département, non loin de la commune de Sélestat, de mystérieux incendies survenaient depuis 2013. Au total, le préjudice est estimé à 8,5 millions d'euros.

Des victimes soulagées

Au garage Durr, onze véhicules garés côte à côte, autrefois destinés au prêt, ont été calcinés, entièrement détruits par les flammes. Les pneus, sous l'effet de la chaleur, ont explosé.

"Il y a une Clio qui a été déplacée justement pour atteindre le bardage du garage, qui n'a heureusement pas pris feu. Donc effectivement, notre outil de travail est intact, on est contents de ce côté-là", témoigne auprès de BFMTV Yves Gaulier, le gérant du garage.

En 2014, des cars scolaires avaient été brûlés en pleine nuit. Garés à proximité des domiciles des chauffeurs, ils avaient été méthodiquement incendiés. La société avait alors mis en place une surveillance pour se prémunir de tout nouvel incendie. Depuis mardi et l'arrestation du suspect, Alain Kuhn, le directeur des Transports Schmitt, évoque un "réel soulagement".

Un profil atypique

Interpellé, l'homme de 33 ans a reconnu les faits pendant sa garde à vue. Son profil, atypique, surprend les gendarmes.

"On a un monsieur Tout-le-monde, quelqu'un qui n'avait pas d'antécédents judiciaires, qui n'était pas connu des forces de l'ordre, qui était plutôt favorablement connu et qui ne correspondait pas du tout au profil d'un pyromane classique", indique le colonel François Desprès à BFMTV, chef de la section de recherches de la gendarmerie de Strasbourg.

Le suspect est un coureur local de haut niveau, ce qui l'aurait aidé à déjouer les patrouilles de gendarmerie. Selon les premiers éléments de l'enquête, ses exactions auraient été pour lui un moyen de régler ses conflits. L'homme a été mis en examen et placé en détention provisoire.

David Unal avec Clarisse Martin