BFMTV

Avocat de Merah : « Un homme courtois »

Maître Christian Etelin, l'avocat de Mohamed Merah.

Maître Christian Etelin, l'avocat de Mohamed Merah. - -

Sur RMC, l’avocat du principal suspect des tueries de Toulouse et Montauban se déclare surpris du comportement de son client, qu'il n'aurait pas imaginé "basculer dans le fanatisme".

L'avocat de Mohamed Mera, Me Christian Etelin, a déclaré sur RMC que rien dans le comportement de son client ne laissait penser qu'il avait un engagement politique, "dont il n'a pas voulu me parler". "C'était quelqu'un de souple, courtois, pas rigide au point de laisser penser à un certain fanatisme", a-t-il dit, précisant qu'il avait défendu le jeune homme pour de petites infractions. L'enquête devra dire si Mohamed Merah a agi seul ou s'il avait des "connexions" avec des islamistes radicaux en France ou à l'étranger. Il a des attaches "avec des personnes qui se réclament du salafisme et du djihadisme", a dit Claude Guéant. Deux de ses frères, dont l'un est connu pour avoir lui aussi "des convictions radicales", ont été interpellés dans la nuit et les enquêteurs vont tenter de déterminer s'ils ont joué ou non un rôle dans les tueries. L'un des frères s'est ainsi renseigné auprès d'un concessionnaire pour savoir si le scooter utilisé lors des meurtres pouvait être modifié, selon une source policière. Claude Guéant a toutefois démenti tout lien entre le suspect et le groupuscule islamique Forsane Alizza (Les cavaliers de la fierté); qui dénonce la stigmatisation de l'islam en France et que le ministre de l'Intérieur a dissous en février.

« Depuis 2 ans, il délirait »

Selon l'un de ses voisins, Mohamed Merah avait un comportement ordinaire et de bonnes relations de voisinage. "Il était extrêmement normal", a dit Cédric Lambert, 46 ans, qui raconte qu'il l'avait aidé à transporter un canapé. Un de ses amis magasinier affirme que Mohamed Merah avait beaucoup changé ces dernières années. "Depuis deux ans, il délirait, sa personnalité changeait", a-t-il dit, parlant d'une personne plus renfermée.