BFMTV

Alsace: ouverture d'une enquête après la dégradation d'une église

Le vitrail endommagé de l'église de Reichstett

Le vitrail endommagé de l'église de Reichstett - BFMTV

Une plainte a été déposée par la municipalité de la commune du Bas-Rhin.

Vitrail centenaire brisé, tags sataniques sur le mur, porte défoncée... Ce mercredi, les paroissiens ont eu la très mauvais surprise de découvrir l'église de Reichstett, dans le Bas-Rhin, largement vandalisée. 

Et les dégradations ont causé un certain émoi dans cette petite commune d'un peu moins de 4500 habitants, située à quelques hectomètres de la frontière allemande.

"Il y a un sentiment de colère car Reichstett est un village sans problèmes. C'est une blessure profonde, une atteinte à notre patrimoine culturel, c'est du sacré", estime Georges Schuler, maire LR. 

Dépôt de plainte

Une plainte a été déposée et les gendarmes ont fait le déplacement afin de procéder aux relevés nécessaires à l'identification du ou des auteurs des dégradations.

Malgré les graves faits, le curé de la paroisse, Gabriel Tchonang, estime qu'on "ne peut pas aujourd’hui jouer le tout-sécuritaire pour espérer contrer le phénomène".

"Je pense que la réflexion doit se faire plus en amont et que le mal est plus global", assure-t-il.

En 2017, 878 dégradations sur des édifices religieux catholiques ont été rapportées, soit 90% des atteintes globales.

Hugo Septier